Alors que la 32e journée de Ligue 2 s’ouvre ce vendredi et qu’il reste sept journées à disputer dans cette saison 2016-2017, francebleu.fr fait le point sur la course pour la montée et la lutte pour le maintien. Les journalistes de France Bleu livrent leurs analyses sur le club qu’ils suivent.

A l’issue de la 32e journée de Ligue 2, les écarts qui se sont creusés sont-ils définitifs avant la fin de la saison le 19 mai prochain ? Quelles sont les équipes qui peuvent encore prétendre à la montée et celles qui jouent leur survie dans cette division ? Les journalistes de France Bleu qui suivent quotidiennement le club de leur région font le point alors qu’il reste sept journées à disputer.

Rappel : la victoire vaut 3 points , le match nul 1 point et la défaite 0.

Brest tout proche de la montée, serré derrière

Cette saison, seules les deux premières équipes montent directement en Ligue 1, la 3e dispute un barrage contre le 18e de Ligue 1.

Le classement après la 31e journée de Ligue 2 - Aucun(e)Le classement après la 31e journée de Ligue 2LFP

Brest (1er, 55 points) a fait « un petit pas » vers la Ligue 1 de l’aveu même de son entraîneur Jean-Marc Furlan. Les Bretons ont pris seuls les commandes de la Ligue 2 grâce à leur victoire sur la pelouse de Lens (2-0) lors de la dernière journée pour reléguer leur rival lensois à trois unités. Le Stade Brestois qui a si longtemps dominé le classement cette saison n’a plus aucun gros morceau en vue de son calendrier.

Le calendrier de Brest : reçoit Tours, va à Niort, reçoit Amiens, va à Troyes, reçoit Nîmes, va à Bourg-Péronnas, reçoit GFC Ajaccio

[embedded content]

Derrière, c’est serré avec six formations qui se tiennent en quatre points. Et aucune d’entre elles ne se distinguent clairement par un meilleur goal-average pour faire la différence.

Strasbourg (2e, 52 points) a poursuivi sur sa lancée en enchaînant une 3e victoire d’affilée lundi contre Sochaux (2-0) à la Meinau, ce qui lui permet de prendre la place de dauphin. Le RCSA se permet même le luxe de doubler Lens (3e, 52 points) grâce à un plus grand nombre de buts marqués et le match du 5 mai au stade Bollaert contre les Sang et Or à s’annonce d’ores et déjà bouillant pour tenter d’accrocher la dernière place assurant un ticket pour la Ligue 1. Autre gros rendez-vous pour le club alsacien : la réception de Reims.

  • Le calendrier de Strasbourg : va à Reims, reçoit AC Ajaccio, va à Laval, reçoit Le Havre, va à Lens, va à Niort, reçoit Bourg-Peronnas
  • Le calendrier de Lens : va à AC Ajaccio, reçoit Auxerre, va au Havre, reçoit Laval, reçoit Strasbourg, va à GFC Ajaccio, reçoit Niort

Troyes (4e, 50 points) et Reims (4e, 50 points) sont en embuscade pour chiper l’une des deux premières places ou, « au pire », ravir la 3e place synonyme de barrage pour la montée. Une date à cocher : les deux clubs champenois s’affronteront pour le derby lors de l’avant-dernière journée au stade l’Aube qui pourrait s’avérer déterminant. Les deux équipes ont un calendrier similaire avec des formations qui jouent leur survie en L2 (Valenciennes, Red Star et Auxerre pour Troyes ; Laval et Orléans pour Reims) et de gros calibres (Brest pour Troyes et Strasbourg pour Reims) : autant de matches qui feront la différence.

  • Le calendrier de Troyes : va à Valenciennes, reçoit le Red Star, va à Clermont, reçoit Brest, va à Auxerre, reçoit Reims, va à Sochaux
  • Le calendrier de Reims : reçoit Strasbourg, va à Laval, reçoit Nîmes, va à Niort, reçoit Orléans, va à Troyes, reçoit Amiens
Lisez aussi:  Barcelone, le précédent de 2013 contre le Milan AC (0-2 ; 4-0)

A LIRE AUSSI ► Le sprint final du Stade de Reims

Suivent deux outsiders au podium : Nîmes (6e, 48 points) et Amiens (7e, 48 points). Les Crocodiles ont un calendrier compliqué car ils se déplacent chez deux concurrents à la montée (Reims et Brest) et trois adversaires qui luttent pour leur survie (Orléans, Auxerre et Laval). Grosso modo le même programme pour le Amiens SC, qui devra également faire des coups pour espérer décrocher au moins le barrage sur la ligne d’arrivée.

  • Le calendrier de Nîmes : va à Clermont, reçoit Orléans, va à Reims, reçoit Auxerre, va à Brest, reçoit AC Ajaccio, va à Laval
  • Le calendrier d’Amiens : va à Auxerre, reçoit Le Havre, va à Brest, reçoit AC Ajaccio, va à Sochaux, reçoit Laval, va à Reims

[embedded content]

Suspense pour le maintien

Cette saison, dans le bas du classement, seules les deux dernières formations sont automatiquement reléguées, la 18e s’offre un match couperet face au 3e de National. Six équipes se tiennent en sept points.

Le bas du classement à l'issue de la 31e journée de Ligue 2 - Aucun(e)Le bas du classement à l’issue de la 31e journée de Ligue 2LFP

Lanterne rouge, Laval (20e, 27 points) est bien parti pour descendre d’un échelon. Si les écarts de points ne sont pas rédhibitoires, le Stade Lavallois doit disputer ses sept dernières rencontres comme autant de « finales »… contre de grosses écuries qui jouent la montée (Lens, Strasbourg, Reims) et des concurrents directs au maintien (Tours et Amiens).

  • Le calendrier de Laval : va au Havre, reçoit Reims, reçoit Strasbourg, va à Lens, reçoit Tours, va à Amiens, reçoit Nîmes

La mission semble moins impossible pour Orléans (19e, 28 points). Tout risque de se jouer sur le plan… administratif. En effet, l’USO s’est vu retirer quatre points au classement par la DCNG, le gendarme financier du foot professionnel. Si le a fait appel de la sanction, le club est pour l’instant rétrogradé au classement. Sportivement, le meilleur classement de cette équipe promue est 17e depuis octobre et son calendrier pourrait lui permettre de se sauver sur le terrain avec des rencontres face à des concurrents directs que sont Valenciennes et le Red Star.

  • Le calendrier d’Orléans : reçoit Bourg-Péronnas, va à Nîmes, va à Valenciennes, reçoit le Red Star, va à Reims, reçoit Clermont, va au Havre
Lisez aussi:  Paris SG : La promesse d’un mercato béton pour garder un cadre

[embedded content]

Actuel barragiste, Auxerre (18e, 29 points) n’a plus gagné depuis cinq journée. L’AJA doit se ressaisir pour éviter ce match couperet voire même la relégation direct si Orléans obtient gain de cause lors de son appel (cf. plus haut). D’autant que le club bourguignon a un calendrier chargé car chaque rencontre se joue face à un adversaire qui a quelque chose à jouer : la montée ou le maintien. Les matches face aux concurrents directs seront décisifs notamment face au Red Star (17e, 31 points) à l’Abbé-Deschamps lors de l’ultime journée.

  • Le calendrier d’Auxerre : reçoit Amiens, va à Lens, reçoit Tours, va à Nîmes, reçoit Troyes, va à Valenciennes, reçoit le Red Star
  • Le calendrier du Red Star : reçoit le GFC Ajaccio, va à Troyes, reçoit Bourg-Péronnas, va à Orléans, va à Valenciennes, reçoit Sochaux, va à Auxerre

[embedded content]

Deux autres équipes sont concernées par la lutte pour le maintien : Tours (16e, 32 points) et Valenciennes (15e, 34 points). Les deux équipes bénéficient d’une différence de buts à leur avantage qui pourraient faire la différence en cas d’égalité à la fin de la saison. Le TFC doit se méfier de l’appel d’Orléans concernant les quatre points de sanction infligés qui ramènerait l’USO à sa hauteur. D’autant que le calendrier du club tourangeau n’est pas de tout repos avec trois déplacements compliqués chez le leader brestois et chez deux concurrents directs qu sont Auxerre et Laval. Quant au VAFC, il reçoit trois adversaires à la lutte pour le maintien (Orléans, Red Star et AUxerre) et devra engranger des points pour définitivement se sauver.

  • Le calendrier de Tours : va à Brest, reçoit Sochaux, va à Auxerre, reçoit Clermont, va à Laval, reçoit Le Havre, va à AC Ajaccio
  • Le calendrier de Valenciennes : reçoit Troyes, va à Bourg-Péronnas, reçoit Orléans, va à GFC Ajaccio, reçoit le Red Star, reçoit Auxerre, va à Clermont

Les autres équipes de milieu de tableau n’ont plus rien à jouer et devraient finir la fin de saison en roue libre. Alors que certains clubs avaient d’autres ambitions à l’image de Sochaux (12e, 41 points) et du Havre (9e, 41 points).

[embedded content]

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *