Football – Ligue 2

Une odeur de Ligue 1 à Bollaert ce soir

Comme un parfum de Ligue 1, Lens reçoit Strasbourg dans un Bollaert à guichets fermés. Un stade qui va devoir pousser son équipe vers la victoire, actuellement 6e de Ligue 2 avec 58 points, les hommes d’Alain Casanova peuevent revenir à un petit point de leur adversaire du soir. Ce championnat de Ligue 2 est très serré et toutes les équipes, qui jouent la montée en Ligue 1, veulent terminer sur les deux premières marches du podium.

Pour rappel, le troisième du championnat devra affronter lors d’un barrage le 18e de la Ligue 1 avec un match retour à l’extérieur. « Ce n’est pas un match qui sera décisif, c’est un match important » , a ainsi affirmé l’entraîneur artésien, Alain Casanova en conférence de presse. Avec un public exceptionnel, Lens n’aime pas son stade cette année, les Nordistes n’ont gagné que 8 de leurs 17 rencontres à Bollaert cette saison. Ce soir, la victoire est obligatoire pour l’équipe Sang et Or, une défaite et la course pour la montée à l’échelonon supérieur s’arrêterait lors de cette 36e journée. Une accession en Ligue 1 qui est aussi importante pour le bien-être économique du club, actuellement deuxième budget de Ligue 2, avec 18 millions d’euros.

Lisez aussi:  Marco Simone s'efface de Laval, lanterne rouge en championnat

Strasbourg, un succès synonyme de Ligue 1
C’est l’objectif du soir pour les joueurs de Thierry Laurey, gagner pour avoir les cartes en main lors des deux dernières journées de Ligue 2. Un succès face à Lens, adversaire direct pour l’accession, serait synonyme de retour en ligue 1 pour le RCSA. Un come-back dans l’élite du football français, qu’il n’a plus fréquenté depuis 2008, un club mythique en France avec un public qui essaye de rivaliser avec celui du RC Lens.

« Lens est obligé de gagner pour avoir une chance de monter. Il va y avoir beaucoup de bruit, il va falloir qu’on soit concentré, à l’écoute« , a indiqué le coach de Strasbourg en conférence d’avant-match. Lui qui a déjà connu la montée avec le GFC Ajaccio, il y a deux saisons, veut reproduire la même copie et cela passe par une victoire ce soir dans l’enfer du Nord.

NICOLAS PELLETIER

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *