Reims et la peur du précipice

exclusivité abonnés

Le capitaine rémois Anthony Weber prend le dessus sur Khalid Boutaïb lors du match nul entre Reims et Strasbourg, samedi dernier (1-1). (L Argueyrolles / L’Équipe)

Foot L2 Reims

Publié le

Légèrement décroché (5e), le club champenois, programmé pour la remontée directe avec le plus gros budget de L 2, ne maîtrise plus son destin et n’a pas le droit à l’erreur.

Légèrement décroché (5e), le club champenois, programmé pour la remontée directe avec le plus gros budget de L 2, ne maîtrise plus son destin et n’a pas le droit à l’erreur.

«On n’a plus de jokers. Il est devenu impératif de remporter nos six dernières rencontres.» Dans son style direct et terre à terre, l’entraîneur rémois Michel Der Zakarian, à l’issue du nul face à Strasbourg samedi dernier (1-1), résumait la situation de manière lucide. Cinquième, à égalité de points avec Nîmes (51), le Stade de Reims accuse un retard de cinq et de quatre points sur Brest, leader, et Lens son dauphin. Il n’a donc plus son destin en main cette saison.

Lisez aussi:  Sochaux : Goran Karanovic a été opéré

Ce retour en Ligue 2 sonne comme une déception pour un club qui avait affiché ouvertement son désir de remonter tout de suite parmi l’élite. «On s’attendait tous à ce que ce soit plus simple, compte tenu du groupe qui a été constitué, reconnaît le président Jean-Pierre Caillot. «On avait mis les moyens, il me semble. Comme quoi les pronostics… On pensait

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Pour découvrir la suite choisissez votre offre

Vous avez souscrit à l’offre Pack 10 articles

Abonnement à L’Équipe

le journal dès 0h30
tous les contenus abonnés en illimité
sans publicité

J’en profite

7 jours offerts puis 11,99€/mois
sans engagement

Cet article premium

Pack 10 articles

Cet article Premium
+ 9 articles Premium
Valable 3 mois

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *