Strasbourg/LyonOL -Coupe de France-

Selon Luc Dayan, le RC Lens a besoin de provisionner sur 15-20 M€ de ventes de joueurs pour maintenir son train de vie en Ligue 2.

Invité sur le plateau du Vestiaire sur SFR Sport cette semaine, Luc Dayan a livré son ressenti sur l’évolution financière des clubs français. A cette occasion, l’ancien président délégué du RC Lens à l’époque du Crédit Agricole a évoqué les Sang et Or… Un club désormais condamné à vendre pour exister.

« Aujourd’hui, ceux qui vont reprendre les clubs sont des agents de joueurs ou ceux qui font le métier d’achat-revente de joueurs. On est dans un secteur d’activité qui dépend désormais des ventes », confesse Luc Dayan, dans des propos rapportés par Lensois.com.

Le RC Lens « un casino géant »

L’homme d’affaires assure que le RC Lens prévoit désormais un « prévisionnel de 15 à 20 M€ » juste sur les cessions de joueurs : « Dans le dossier du RC Lens, quand l’équipe descend en Ligue 2 en 2008, le budget prévisionnel était basé sur une 5e place. Ils terminent 18es et l’écart en droits TV est de 15 millions d’euros. C’est devenu un casino géant. »

Entre l’époque où il était dirigeant et aujourd’hui, le Racing a toutefois largement diminué son train de vie. On peut quand même, sans trop s’avancer, penser que Lens n’aurait pas besoin d’autant aujourd’hui si d’aventure la montée en Ligue 1 n’intervenait pas au bout de cette saison.

Lisez aussi:  Football - CFA : les réservistes du HAC (B) ont gâché

Arnaud Carond

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *