Il ne reste plus que 9 journées dans ce championnat de France… 9 journées où tout va se jouer, où toutes les équipes vont se donner les moyens, soit de jouer une compétition européenne la saison prochaine, soit éviter la Ligue 2. C’est d’ailleurs pour ce dernier objectif que la bataille sera la plus rude…

Chaque saison, le combat pour le maintien en Ligue 1 atteint son apogée dans les dernières journées. Cette année, mieux vaut ne pas craquer en fin de championnat pour les équipes situées entre les 14ème et 17ème places. A l’heure où nous rédigeons cet article, les 2 équipes reléguées sont Lorient et Bastia.

Pour Lorient, ce sera malheureusement l’année de la descente (sauf surprise). Avec seulement 22 points et la pire défense du championnat (59 buts encaissés en 29 journées, soit 2 buts/match environ), les Merlus vont sans doute retrouver la Ligue 2 où ils n’avaient pas mis les pieds depuis 12 ans.

Les 19èmes, ce sont les Bastiais. Au-delà de leurs 5 petites victoires, le SCB a réussi à arracher 10 nuls, qui lui évitent la dernière place du championnat. Le maintien sera difficile, surtout que 3 de leurs 8 prochains matchs seront contre Lyon, Paris et Marseille.

Lisez aussi:  Ligue 2. Vidéo : À Clermont, le vent souffle fort avant le match de Laval

“Qui s’y frotte, s’y pique”… La devise nancéienne n’a pas encore eu d’impact cette saison. La pire attaque du championnat a peiné à trouver sa place ainsi que le cadre. Barragiste, Nancy peut encore espérer le maintien direct car Dijon est à égalité de points… Mais les réceptions à venir de Monaco et Marseille ainsi que le déplacement à Nice peuvent mettre en danger l’avenir en Ligue 1 du club lorrain.

Entre Toulouse (11ème) et Nancy (18ème), il n’y a que 8 points d’écart. Les clubs qui se situent dans cette partie de tableau vont devoir se méfier jusqu’au bout. Metz, qui était en danger il y quelques journées de cela, s’est donné de l’air depuis, notamment avec sa victoire 1-0 à domicile face à Bastia, un adversaire direct. Un succès qui leur permet de respirer et de prendre la 13ème place du classement.

Pour le LOSC (14ème), les matchs à venir ne seront pas pris à la légère car si le projet de Gérard Lopez (le nouveau président) doit se réaliser, c’est en Ligue 1 qu’il fonctionnera, pas en Ligue 2. Dans l’Hérault, Montpellier a aussi des matchs difficiles au programme. Les Montpelliérains (15ème) auront des rencontres contre des adversaires directs ou contre des équipes du haut de tableau (Paris, Lyon). Il serait donc judicieux pour eux d’assurer des résultats convenables. Enfin, le Stade Malherbe de Caen, 16ème, ne devra pas craquer jusqu’au 20 mai. Ils joueront également quelques adversaires directs et se déplaceront au Parc des Princes pour la dernière journée.

Lisez aussi:  L1 (J32) : Tout ce qu'il faut savoir sur Caen - Montpellier

Bref, difficile d’établir le classement final de cette saison 2016/2017. En revanche, ce que nous savons déjà, c’est que les dernières journées risquent d’être extrêmement intéressantes.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *