De notre correspondant à Saint-Etienne,

Que retenir de ce nul contre Metz (2-2, 29e journée de L1), marqué par votre égalisation à la dernière seconde ?
Loïc Perrin : C’est un regret, même si ce but nous fait du bien. Vu la physionomie du match, c’est un point arraché, mais on aurait aimé faire mieux. On n’avance pas en championnat et c’est regrettable. 

N’est-ce pas un but cache misère ?
Non, car tous les points comptent et peut-être que celui-ci nous fera du bien en fin de saison. On avait fait le plus dur en revenant au score, puis on prend un deuxième but très naïvement sur une erreur de concentration. Les erreurs, on les paye cher en ce moment… Ce qui est bien, c’est que l’on n’a pas lâché. Romain (Hamouma) aurait pu marquer (frappe sur la transversale). C’est insuffisant, il faut faire plus.

 «Il faudra vite recommencer à gagner»

2 points sur 12 après avoir affronté Montpellier, Caen, Bastia et Metz, ce n’est pas le tableau de marche prévu…
Non, loin de là. C’est une période difficile, on en a connu d’autres en première partie de saison. On a la chance que nos adversaires, à part Marseille, n’aient pas trop pris de points sur nous, mais il faudra vite recommencer à gagner.

Lisez aussi:  Prochain adversaire du FC Sochaux : Bourg-en-Bresse, la tête à l’envers

Pouvez-vous nous raconter votre but ?
Il y avait du monde dans la surface, j’ai eu de la chance que le ballon arrive sur moi. Parfois on l’attire, parfois on n’en touche pas une… Tant mieux, c’est un moindre mal. Ce but et le sauvetage sur la ligne juste avant prouvent que les matches ne sont jamais finis. Tant qu’il n’y a qu’un but d’écart, il faut y croire et on y a cru. C’est le point positif.

A lire aussi

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *