Quelle trajectoire et quelle aventure pour les joueurs du Paris FC ces derniers mois ! Un petit flash-back s’impose pour mieux comprendre et apprécier le bon début de saison actuel du club de la capitale. Battus par Orléans lors des barrages en fin de saison dernière, et donc recalés au pied de l’ascenceur malgré un parcours solide en National, les Parisiens se préparaient à vivre un nouvel exercice au 3e niveau du football français.

Déjà trois succès au compteur des promus

Mais les malheurs des uns faisant parfois le bonheur des autres, le Paris FC apprend, suite aux déboires financiers du SC Bastia (rétrogradé administrativement en National par la LFP), qu’il est bel et bien promu à l’étage supérieur. Une bonne nouvelle certes, mais connue seulement trois jours avant la reprise du championnat, fin juillet !
Avec un effectif déjà largement renouvelé et plutôt taillé pour le National, et un nouvel entraîneur, l’ex-Tourangeau Fabien Mercadal (limogé en fin de saison dernière par le TFC), le PFC s’attendait à souffrir quelque peu en ce début de saison, où le maintien demeure son objectif prioritaire. « On était en effet un peu inquiet, car du coup on se retrouvait à la fois en retard dans la préparation et la constitution de l’effectif » reconnaît Pierre Dréossi, le manager général du PFC.
Sauf que les joueurs parisiens, certainement transcendés par cette présence inespérée en L2, ont abordé le championnat sans complexe. Résultat : après six journées, ils occupent la 11e place, fort de trois succès pour deux revers et un match nul. « La motivation des joueurs, qui pour la plupart ne connaissaient pas la Ligue 2, a sûrement joué, ajoute Pierre Dréossi. On manque d’expérience à ce niveau, mais il y a l’attrait de la découverte, de la nouveauté. Nous avons une équipe qui reste sur une bonne dynamique… »
Les hommes de Fabien Mercadal (qui, contacté, n’a pas souhaité s’exprimer) restent même sur deux victoires consécutives, face à Auxerre (2-1) et sur la pelouse de Niort (0-2) vendredi dernier. « C’est notre match le plus consistant, expliquait ce soir-là l’entraîneur parisien en conférence de presse. On travaille beaucoup tactiquement et on se prépare à affronter des équipes qui visent le maintien comme nous… »
Le Paris FC compte en effet bien négocier les deux réceptions consécutives à son menu, face aux formations de la région Centre : le Tours FC ce vendredi soir, puis Orléans mardi. « Cette semaine, avec trois matchs au programme, va être très importante, confirme le manager parisien. Dans ce championnat très difficile, tout peut aller très vite, donc nous restons très prudents, même si ce qui est pris n’est plus à prendre… »
Cette entame de championnat réussie et assez inattendue apporte en tout cas de la confiance à un groupe renforcé lors du mercato. Le gardien Ovono (Ostende), le milieu offensif Mimoun (Bastia), et les deux attaquants Lavigne (prêt Lorient) et Saint-Louis (prêt Saint-Etienne) sont ainsi venus étoffer l’effectif.
Avec six buts marqués et autant de buteurs différents, le Paris FC affiche également une belle complémentarité. Un promu vraiment surprenant.

Lisez aussi:  Football : Youcef Touati, ex joueur de Dijon, est mort dans un accident - France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Paris FC – Tours, vendredi à 20 h, stade Charléty.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *