Foot Ligue 1

Publié le | Mis à jour le

Vainqueurs 1 à 0 de Bastia ce vendredi grâce à un but contre son camp de Gilles Cioni, les Messins grimpent provisoirement à la 13e place du classement. Avant-derniers, les Corses restent dans une situation très délicate.

Football - Football - Yannick Cahuzac et les Bastiais ont à nouveau perdu ce vendredi, à Metz. (AFP PHOTO / Jean Christophe VERHAEGEN)

Yannick Cahuzac et les Bastiais ont à nouveau perdu ce vendredi, à Metz. (AFP PHOTO / Jean Christophe VERHAEGEN)

Le match : 1-0

De retour dans les buts bastiais après une blessure aux adducteurs, Jean-Louis Leca a rapidement montré pourquoi il était indispensable aux Corses, avec un superbe arrêt réflexe sur une tête à bout portant de Georges Mandjeck (6e). Dans une première période enlevée, Cheick Diabaté a ensuite vu son but de la tête refusé pour un hors-jeu bien réel (25e), avant que Renaud Cohade ne gâche un coup-franc à la limite de la surface bastiaise (41e). Plus entreprenants dans le jeu, les Grenats ont néanmoins subi les sorties sur blessure de Simon Falette et d’Ismaïla Sarr avant la pause.

Le film du match

Bastia a vite craqué

Une minute : c’est le temps qu’il aura fallu aux Messins pour faire craquer Bastia en seconde période. Sur un nouveau centre d’Ivan Balliu côté droit, Lindsay Rose a dégagé directement dans son partenaire de défense Gilles Cioni, qui a envoyé la balle dans le but de son propre gardien (1-0, 47e). La tête sous l’eau, dominé, le Sporting est passé à un rien de l’égalisation, mais le très beau coup-franc de Florian Marange a heurté le haut du poteau du gardien messin, Thomas Didillon (68e). Malgré une fin de match plus encourageante, les Corses ne sont pas parvenus à recoller au score et restent à la 19e place du classement de Ligue 1, avec 25 points. Metz est provisoirement 13e, avec dix points de plus.

Lisez aussi:  ASSE – Mercato : le onze-type des bons plans de Ligue 2

Le joueur : Gilles Cioni

Auteur de l’ouverture du score contre son camp à la 47e minute, Gilles Cioni a vécu une sale soirée du côté de Saint-Symphorien. Mis en difficulté par Ismaïla Sarr puis par Opa Nguette durant toute la première période et le début de la seconde, le malheureux buteur, qui a perdu 10 ballons sur 27 joués, a cédé sa place à Abdoulaye Keita dans la foulée. Un match qui va laisser des traces pour le latéral droit de 32 ans.

Comme le nombre de tirs cadrés par les Bastiais, ce vendredi à Metz. Ils n’auront tenté que 3 fois leur chance au cours de la rencontre, sans jamais trouver le cadre.

Albert Marie

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *