L’AS Saint-Etienne peut avoir des regrets. Malgré une belle première période, les Verts ont concédé une sévère défaite sur la pelouse de Manchester United lors du 16e de finale aller de Ligue Europa (3-0). Auteur d’un triplé – son premier avec les Red Devils – Zlatan Ibrahimovic a une nouvelle fois été le bourreau d’une équipe stéphanoise trop imprécise dans le dernier geste. Le Suédois en est désormais à 17 buts inscrits en 14 matches face à l’ASSE. Les hommes de Christophe Galtier devront réaliser un exploit XXL, mercredi prochain à Geoffroy-Guichard, pour se qualifier en 8e de finale.

Et pourtant, il y avait la place… Les Stéphanois repartiront sans doute frustrés d’Old Trafford. La faute à une première période de qualité où les courses de Monnet-Paquet et Hamouma ont fait mal à la défense anglaise. Mais les Verts ont manqué de lucidité dans les 20 derniers mètres (3e, 30e, 40e, 42e). En deuxième période, Roux n’a pas été plus efficace (73e). C’est simple, Saint-Etienne n’a pas cadré le moindre tir de la soirée en 14 tentatives !

Lisez aussi:  Bastia et Nancy disent au revoir à la L1, Lorient file en barrage

Bien payé, Ibra voit triple

Forcément, quand on affronte une équipe du calibre de Manchester United, ça ne pardonne pas. Les Red Devils n’ont pourtant pas été flamboyants. Ils ont même été chanceux d’ouvrir le score sur un coup franc d’Ibrahimovic – qui avait lui-même obtenu ce coup de pied arrêté très généreux pour une faute supposée de Veretout – dévié par le mur et qui a laissé Ruffier sur les fesses (1-0, 15e). Mécontent de la prestation de ses hommes, José Mourinho est d’ailleurs rentré aux vestiaires avant la fin de la première période. Et le Portugais a dû hausser le ton à la pause tant ses joueurs ont affiché un nouveau visage dans le second acte.

Paul Pogba, qui affrontait son frère Florentin pour la première fois, a été tout proche de trouver la faille à deux reprises (63e, 69e). C’est finalement l’inévitable Ibrahimovic qui a donné plus d’ampleur à la victoire des siens en fin de match. D’abord à bout portant (2-0, 75e). Puis sur un penalty litigieux qu’il a lui-même provoqué face à un Théophile-Catherine bien naïf dans sa surface (3-0, 88e). Décidément, l’ancien Parisien adore affronter Saint-Etienne. Il en est désormais à 17 buts en 14 matches face aux Verts.

Lisez aussi:  Ligue 2: Des playoffs pour monter en L1

Si la qualification semble désormais relever du miracle, les hommes de Christophe Galtier ont tout de même une obligation : faire honneur à leur public la semaine prochaine. Car dans les tribunes ce jeudi, il n’y a pas eu photo : ce sont bien les Stéphanois qui se sont imposés à Old Trafford.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *