Foot Ligue Europa MU

Publié le

Jeudi (21h05), en 16e de finale aller de Ligue Europa, Zlatan Ibrahimovic reçoit avec Manchester United l’équipe contre laquelle il a le plus marqué dans toute sa carrière : Saint-Etienne. Son coéquipier Anthony Martial a lui aussi brillé contre les Verts.

Football - Ligue Europa - Zlatan Ibrahimovic retrouve ses meilleurs adversaires. (B. Papon/L'Equipe)

Zlatan Ibrahimovic retrouve ses meilleurs adversaires. (B. Papon/L’Equipe)

Vous pouvez chercher en Suède, aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne, en France et en Angleterre – les six Championnats où Zlatan Ibrahimovic a évolué depuis 1999 : vous ne trouverez aucune autre équipe qui plus que Saint-Etienne a subi la foudre du géant suédois. En treize matches contre les Verts, toutes compétitions confondues, le Zlatan époque PSG a inscrit 14 buts.

Cinq buts à Geoffroy-Guichard

L’homme au catogan a marqué au moins une fois dans toutes les compétitions domestiques où il a croisé l’équipe de Christophe Galtier entre 2012 et 2016 : dix buts en huit matches de Ligue 1, un but en trois matches de Coupe de la Ligue et trois buts en deux matches de Coupe de France. L’histoire avait pourtant commencé par un drôle d’épisode, sa fameuse expulsion pour un «kung-fu» sur Stéphane Ruffier lors de leur premier face-à-face à zéro but pour lui.

[embedded content]

Trois semaines après ce 3 novembre 2012, jour de défaite (2-1) au Parc des Princes, Ibra avait encore été éliminé en quarts de finale de la Coupe de la Ligue (0-0 ap, 3 tab à 5). Mais après il n’a plus jamais perdu. Encore deux nuls en Ligue 1 sur le même score (2-2), puis neuf victoires d’affilée, dont deux triplés, en L1 (5-0 en août 2014) et en demi-finale de la Coupe de France (4-1 en avril 2015). Il a moins marqué à Geoffroy-Guichard qu’au Parc des Princes (9), mais quand même 5 buts en sept matches dont un doublé (2-0 en L1 le 31 janvier 2016).

Lisez aussi:  Usain Bolt prêt à jouer en Ligue 2 ! - MaLigue2

[embedded content]

Cinq buts contre les Français

Autre motif d’inquiétude pour les supporters stéphanois : non content d’avoir scoré d’abondance contre leur équipe, Zlatan s’est aussi montré redoutable lorsqu’il a joué contre des clubs de l’Hexagone sur la scène européenne.

En quatre matches de phase de groupe de Ligue des champions contre Lyon (avec l’Ajax en 2002-2003) et face à Auxerre (avec l’AC Milan en 2010-2011), il a marqué à cinq reprises. Et toujours gagné : 2-1 et 2-0 (OL) ; 2-0 et 2-0 (AJA).

Martial sort ou marque vite

Un seul autre joueur de l’effectif mancunien à déjà croisé Saint-Etienne. Encore un attaquant : Anthony Martial. Avec Monaco (2013-2015), il a joué deux fois contre les Verts en Ligue 1 pour un temps de jeu total de 70 minutes.

La première confrontation, à Geoffroy-Guichard, pour l’une de ses premières titularisations dans l’élite, ne lui aura pas laissé un grand souvenir. Et pas seulement parce que l’ASM était repartie avec une défaite (2-0). Associé pour la première fois à Valère Germain, il avait été sorti dès la mi-temps par Claudio Ranieri et remplacé par Lucas Ocampos. «Il n’a su ni trouver les espaces, ni faire de différences balle au pied», avait commenté notre journal (note de 3).

Sa deuxième expérience contre Saint-Etienne, 13 mois plus tard à Louis-II, fut nettement plus convaincante. Le 3 avril 2015, il ne lui avait fallu que 107 secondes pour trouver l’ouverture après son entrée en jeu à la 66e minute et égaliser d’une volée du gauche sur un centre de Layvin Kurzawa (1-1).

Lisez aussi:  D1 féminine : Montpellier gagne à l'extérieur et se rapproche du PSG

Ce même week-end, l’OM avait perdu contre le PSG au Vélodrome (2-3). Une semaine plus tard, Monaco lui chipait la 3e place qualificative pour le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions, à la faveur d’une large victoire sur Caen (3-0) à laquelle Martial avait largement contribué (un but, une passe décisive).

Schweinsteiger gagne toujours

A défaut d’avoir déjà affronté Saint-Etienne, cinq joueurs de Man.U. ont croisé des équipes françaises en Coupe d’Europe (en plus d’Ibra). Premier constat : au vu de ses statistiques, l’ASSE aurait tout intérêt à ce que Bastian Schweinsteiger ne débute pas sa saison européenne ce jeudi. Le milieu allemand – 0 minute en phase de groupe – a en effet gagné ses 7 matches européens (Ligue des champions) contre Lille (2008), Bordeaux (2009), Marseille et Lyon (2012).

Le bilan global des quatre autres est plus équilibré : Juan Mata (une victoire et un nul avec Valence contre Lille en Ligue Europa 2009), Daley Blind (un nul avec l’Ajax contre Lyon en Ligue des champions 2011), Anger Herra (deux défaites avec l’Athletic Bilbao contre Lyon en C3 2012) et Henrikh Mkhitaryan (deux victoires avec Dortmund contre l’OM en C1 2013). A moitié rassurant seulement.

J. LB.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *