FOOTBALL : Bournemouth vs Manchester United - Premier League - 14/08/2016

Le rapport de forces paraît forcément déséquilibré entre Manchester United, club le plus riche du monde, et l’ASSE, 7e budget de L1. Mais l’ASSE, sur sa forme, a des atouts à faire valoir. Comparatif.

ASSE :

Forme : 8/10

Les Verts restent sur quatre victoires lors des cinq derniers matches de L1, dont un succès contre Lyon (2-0) qui a marqué les esprits. En six matches, ils ont pris treize points, soit la moitié du total engrangé (26) lors de la première partie du championnat. C’est avec le vent en poupe qu’ils abordent le rendez-vous d’Old Trafford, en confiance après leur victoire contre Lorient (4-0).

Défense : 8/10

L’ASSE s’appuie sur la deuxième meilleure défense de L1 derrière celle de Paris. Avec Malcuit, Théophile-Catherine, Perrin et Pogba, Galtier a trouvé un quatuor qui donne satisfaction. Sur les côtés, Malcuit apporte beaucoup offensivement et Pogba assure une sécurité défensive à gauche qui faisait défaut jusqu-là avec M’Bengue ou Polomat. En plus, Ruffier est de retour dans les buts.

Milieu : 7/10

Exit le 4-3-3. L’ASSE évolue désormais en 4-2-3-1. Un changement tactique qui est à la base de son très bon début d’année. Avec Veretout et Pajot, l’équipe a trouvé un équilibre. Sa nouvelle marque de fabrique : un pressing haut pour étouffer l’adversaire. Le plan de jeu a très bien fonctionné contre Lyon et Lorient, un peu moins à Nice. Qu’en sera-t-il à Manchester ?

Attaque : 7/10

Trois buts à Toulouse, deux contre Lyon, quatre face à Lorient : l’ASSE a réglé ses soucis offensifs ces dernières semaines. Elle envoie plus de jeu et ses attaquants en profitent. Hamouma est en grande forme, Monnet-Paquet est régulièrement décisif lui aussi et le jeune Jorginho vient de réussir des débuts remarqués contre Lorient, avec un but et une passe décisive. Saivet, lui, apporte son métier, même s’il tarde à convaincre pleinement. Roux n’étant plus dans les petits papiers de Galtier, les Verts fondent de gros espoirs sur le retour de Beric mais le Slovène devrait être trop juste pour effectuer son retour à Old Trafford. A Geoffroy-Guichard, peut-être, pour le match retour.

Lisez aussi:  Handball - D2F : le HAC s’en est bien sorti

Puissance financière : 5/10

L’ASSE ne boxe évidemment pas dans la même catégorie que Manchester. Avec 70 M€, son budget n’est que le 7e de L1. Mais les Verts sont bien partis pour atteindre leur objectif : se qualifier à nouveau pour l’Europe la saison prochaine. Et ils joueront sans pression à Manchester, forts d’une confiance retrouvée et toujours invaincus cette saison en Ligue Europa.

MANCHESTER UNITED

Forme : 9/10

Depuis le début de l’année 2017, les “Red Devils” ont joué dix matches toutes compétitions confondues et ils n’en ont perdu qu’un seul sur la pelouse de Hull City en Coupe de la League (2-1) le 26 janvier. Depuis cette date, Manchester n’a pas encaissé le moindre but en quatre rencontres (trois victoires, un nul) et reste sur deux succès probants à Leicester (3-0) et contre Watford (2-0).

Défense : 7/10

Si elle est très solide actuellement (seulement 4 buts encaissé en 2017), la défense est, sur le papier, le maillon faible de l’équipe entraînée par José Mourinho. Sur le papier seulement car entre le portier David De Gea, l’axe Smalling-Bailly ou les couloirs composés de Valencia, Rojo ou encore Blind, il y a des internationaux dans tous les coins. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si United propose la 3e défense de Premier League (21 buts encaissés en 25 matches).

Milieu : 9/10

Man Utd évolue en 4-2-3-1 avec seulement deux joueurs axiaux destinés à faire le piston entre la défense et le quatuor offensif mais quel duo ! On ne présente aujourd’hui plus Paul Pogba, le joueur le plus cher du monde à l’abattage considérable. A côté, José Mourinho a trouvé le doublon parfait avec le discret et laborieux basque Ander Herrera. Quand on sait que le “Special One” peut se payer le luxe de laisser des monstres comme Marouane Fellaini, Michael Carrick ou Bastian Schweinsteiger sur le banc…

Lisez aussi:  Les stats de la domination barcelonaise en première mi-temps

Attaque : 9/10

Manchester United n’a qu’un grand buteur mais il terrorise les Verts depuis son passage au PSG : Zlatan Ibrahimovic (35 ans, 34 matches, 20 buts, 7 passes décisives cette saison toutes compétitions confondues). Malgré tout, ce serait une grossière erreur de se focaliser sur le Suédois car les “Red Devils” sont bardés d’armes pour faire trembler l’ASSE : Mata, Mkhitaryan, Rooney, Martial, Rashford… De la vitesse, des profils divers et techniques, José Mourinho a le choix des armes.

Puissance financière : 10/10

En janvier dernier, le cabinet Deloitte a couronné Manchester United comme le club le plus riche du monde avec 689 M€ de revenus sur l’année 2016. Référence en Asie et fort des droits TV les plus importants du monde, le club britannique est même largement devant le Real Madrid et le FC Barcelone. C’est bien simple : il y a un budget de l’ASSE (70 M€) d’écart avec ses deux suiveurs. C’est dire si United a les moyens de battre tous les records en matière de transferts …

Conclusion :

Epouvantail de la compétition, Manchester part logiquement favori. Mais comme les “Red Devils”, les Verts sont en forme. Ils iront à Old Trafford en confiance, pour jouer le coup à fond. Avec une motivation qui sera peut-être moindre chez les Anglais, pour qui la Ligue Europa est loin d’être un objectif, en tout cas pour l’instant.

Laurent Hess, à Saint-Étienne

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *