Foot Ligue des Champions

Publié le | Mis à jour le

Manchester City s’est largement imposé (4-0) sur le terrain de Feyenoord pour son entrée en lice en Ligue des champions mercredi. Naples a perdu à Donetsk contre une équipe du Chakhtior réaliste (1-2).

Football - Football - John Stones a marqué un doublé. (P. Stam de Jon/VI Images)

John Stones a marqué un doublé. (P. Stam de Jon/VI Images)

Rotterdam était en fête mercredi soir pour le grand retour de la Ligue des champions à Feyenoord après 15 ans d’absence. Mais avec Manchester City, le champion des Pays-Bas en titre est tombé sur plus fort que lui et s’est lourdement incliné (0-4) dans un match où la différence d’expérience (les Citizens disputent leur septième campagne consécutive), de talent individuel et de force collective s’est vue dès l’entame.

Le film de Feyenoord-City

John Stones, auteur d’un bon match en défense, a inscrit un doublé après deux combinaisons sur corner (2e, 63e). Sergio Agüero a consolidé sa place de meilleur buteur de City (10e) dans la compétition (23 buts en 41 matches) tandis que Gabriel Jesus a marqué pour ses débuts en C1 (25e). Giovanni van Bronckhorst, vainqueur de la compétition avec le Barça en 2006 mais novice en tant qu’entraîneur, a pu mesurer tout le chemin qui le sépare encore de Pep Guardiola, deux fois titré sur le banc des Catalans.

Les résultats et le classement du groupe F

Naples commence mal

Dans l’autre match du groupe F, Naples s’est fait surprendre, comme nombre d’équipes avant elle ces dernières années, à Donetsk (1-2). Taison (15e) et Facundo Ferreyra (58e) ont mis les Ukrainiens devant tandis qu’Andriy Piatov se chargeait de repousser les assauts Italiens. Arkadiusz Milik, préféré à Dries Mertens au coup d’envoi, a fini par réduire l’écart (72e s. p.) mais il était trop tard. Malgré une bonne maîtrise du ballon et 11 corners à 0, Naples commence mal sa campagne et devra impérativement prendre des points à domicile face au Feyenoord lors de la prochaine journée.

Le film de Chakhtior-Naples

G. F.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *