Malgré une bonne première mi-temps, les Lavallois se sont, comme d’habitude, effondrés lors du second acte et quittent la L2 sur une cinquième défaite de rang, contre Nîmes (1-2).

Déjà condamnés à la descente depuis la 36e journée et une défaite à Le Basser contre Tours (1-3), les Mayennais recevaient Nîmes avec une équipe très amoindrie. En raison des nombreuses blessures qui touchaient l’effectif lavallois mais pas que, selon Thierry Goudet, coach de la lanterne rouge : «  Si on avait quelque chose à jouer, certains seraient là… » Une grande partie du public lavallois, 4576 spectateurs contre près de 5000 en moyenne, s’était donné la peine d’assister à cet au-revoir à l’antichambre de l’élite.

Côté Nîmois, une poignée de supporters courageux avaient fait le déplacement. Et pour cause : les Crocos, cinquièmes, pouvaient encore croire à la montée en cas de victoire. Même s’ils devaient espérer des contre-performances d’au moins trois des quatre équipes mieux classées qu’eux (Strasbourg, Amiens, Lens et Brest) pour envisager un tel épilogue.

Wissa ouvre le score

Les Gardois se montraient dangereux les premiers par Thioub (5’), dont la reprise était repoussée par Cappone. Les Tango réagissaient rapidement avec Mayela (6’), première titularisation en pro, mais Marillat était à la parade. Sur le corner qui suivait, la tête de Couturier, pour le dernier match de sa carrière, trouvait le poteau. Les hommes de Bernard Blaquart, élu meilleur coach de L2 pour la deuxième année consécutive, sortaient de leur temps faible par Azouni (20’), qui manquait le cadre aux 20 m. Avant que Thioub ne pousse trop loin son ballon dans la surface (26’). Les Tango profitaient de cette inefficacité et ouvraient la marque par Wissa (28’), bien servi par Malonga. Rippart avait l’occasion d’égaliser quelques minutes plus tard mais Cappone, encore lui, s’interposait.

Lisez aussi:  Ligue des Champions (Demi-finales retour) : Tout ce qu'il faut savoir sur Juventus - Monaco

Au retour des vestiaires, le Lavallois Wissa était tout près de doubler la mise mais sa reprise du gauche s’envolait dans les travées (51’). Nîmes profitait de cet immanquable et égalisait par Thioub (56’), qui trompait le portier adverse après une percée fantastique dans son couloir droit. Savanier (62’), Rippart (76’) puis Valls (80’) étaient proches de donner l’avantage aux Crocos mais se heurtaient à Cappone. Savanier marquait finalement le but de la victoire sur un penalty généreusement accordé (88’). En fin de match, Wissa vendangeait une nouvelle occasion de but et Laval s’inclinait pour la cinquième fois d’affilée pour sa « der » en L2.

« On a fait encore trop d’erreurs défensives »

« On a fait une très bonne entame de match. En première mi-temps, on doit tuer le match. On a encore 2-3 grosses occasions en deuxième. Mais notre mal est de ne pas avoir assez tué les matches cette saison. Puis on a fait encore trop d’erreurs défensives. Dommage parce que je voulais offrir une victoire au nouveau président (Philippe Jan) », regrettait Thierry Goudet, l’entraîneur tango.

Les Nîmois, eux, finissaient sur une victoire, toutefois insuffisante pour monter. Les victoires des quatre premiers les privant de podium. Bernard Blaquart, le coach nîmois, était fataliste : « Il fallait un concours de circonstances trop important pour monter. En gagnant les trois derniers matches, on pensait revenir mais presque tous nos concurrents les ont gagnés. Notre saison a été une course-poursuite. On est parti de trop loin, peut-être qu’on ne méritait pas mieux. »

Lisez aussi:  Ligue 2 - 5 chiffres à retenir avant GFC Ajaccio - Clermont Foot

Si les Nîmois vont devoir attendre l’an prochain pour tenter à nouveau de monter, les Lavallois ont déjà lancé leur opération « remontée » après la saison de National 1 qui les attend. Notamment en actant le retour de Philippe Jan à la présidence ce matin. Le Mayennais devrait commencer par nommer un nouvel entraîneur dans peu de temps.

LAVAL – NÎMES : 1-2 (1-0)

Arbitre : M. Thual. 4 576 spectateurs.

BUTS. Laval : Wissa (29’). Nîmes : Thioub (58’), Savanier (88’ sp).

AVERTISSEMENTS. Laval : Glombard (45’). Nîmes : Alakouch (72’), Azouni (73’).

LAVAL : Cappone – Karagiannis, Glombard, Couturier (Mendes, 83’), Afougou – Neyou, Alla (cap), Malonga – Nsikulu (Saint-Louis, 77’), Mayela (Mo. Dembélé, 66’), Wissa. Non entrés en jeu : Lesec, Rousselet. Ent Goudet.

NÎMES : Marillat – Alakouch, Marin (Aït Fana, 58’), Briançon (cap), Z. Diabaté (Kouakou, 76’) – Azouni, Savanier, Valls – Thioub, Ripart, O. Cissokho (Fabre, 89’). Non entrés en jeu : Gallon, Paquiez. Ent. Blaquart.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *