Ligue 2 – 30e journée

Si Brest avait repris la tête vendredi soir, le choc entre Lens et Reims, les deux premiers avant cette journée, a accouché d’une victoire lensoise (0-2). Les Sang et Or reprennent le leadership de la Ligue 2.

Rémois et Lensois savaient que cette affiche de la 30e journée de Ligue 2 pouvait être un tournant dans la lutte pour la montée en Ligue 1 en mai prochain. Dans un stade Auguste-Delaune plein et bruyant, notamment grâce aux nombreux supporters Sang et Or, ce choc a plutôt été agréable à regarder. Et au final, ce sont les hommes d’Alain Casanova qui réalisent la très bonne opération.

Dans une première période équilibrée, chaque équipe avait sa période. Le Lensois Lopez ne parvenait pas à trouver le cadre après un bon centre de Fortuné venu de la gauche (26e). Mais la plus grosse occasion était à mettre à l’actif des Rémois. Après un duel gagné, Grejohn Kyei se présentait seul face à Nicolas Douchez. Mais l’attaquant champenois gâchait son occasion et ne cadrait pas (34e).

Lisez aussi:  Rugby - Fédérale 3 : le HAC a des raisons d’y croire

Au retour des vestiaires, Bostock et consorts cueillaient leurs adversaires cinq minutes après le repos. Sur un bon centre de Habib Habibou, Julian Jeanvier, au duel avec Fortuné, déviait dans son propre but (0-1, 50e). Dans la foulée, après un coup franc de Traoré et un cafouillage rocambolesque, ni Diego, ni Jeanvier, ni Kyei, n’arrivaient à conclure dans les six mètres lensois (52e). Leur chance était passée.

Lens toujours leader de Ligue 2

Derrière, Reims n’arrivait pas à inquiéter davantage l’arrière-garde lensoise. Confirmant ses difficultés sur le plan offensif cette saison (11e attaque, un seul tir cadré pendant cette rencontre). Pire, parti à quarante mètres des cages marnaises, Zoubir réalisait un petit festival, avec un grand pont sur Anthony Weber, avant d’aller crucifier Johann Carrasso (0-2, 69e). Le break était fait.

Lens reprend donc son fauteuil de leader avec une meilleure différence de buts par rapport à Brest. Le Stade de Reims est troisième, avec un petit point d’avance sur Amiens (4e), deux sur Troyes (5e) et trois sur Strasbourg qui joue à Auxerre lundi. Rien n’est fait, mais psychologiquement, ce match pourrait bien marquer un tournant.

Lisez aussi:  Ligue des champions: Leicester, conte de fées II, le retour

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *