Les deux équipes qui se sont présentés face à National polytechnique ont fait annuler la rencontre.

Le match National polytechnique de Bamenda contre Tkc de Yaoundé, comptant pour la quatrième journée du Championnat national de deuxième division, Ligue 2, ne s’est finalement pas joué. Le Sous-préfet de Bamenda 3 ayant, au nom de la préservation de la paix sociale et de l’ordre public, interdit le déroulement de la rencontre. Suivant ainsi les pas du préfet du Mfoundi qui avait déjà interdit les activités du Tkc sur l’ensemble du territoire de son département de commandement.

Entre temps, le général Pierre Semengue, président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc), tient à avancer avec « sa » faction. «Le Tonne de Mani Essomba est le seul qui devra jouer le championnat parce que c’est le Tonne qui est légal», persiste et signe Pierre Semengue ; au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée ce mercredi à Yaoundé. Entre temps, les deux Tkc qui se sont rendus à Bamenda ont plié bagages pour retourner à Yaoundé, sans avoir joué. La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) qui n’a signé que les licences des joueurs de la faction Onambélé, a déjà mis en garde les arbitres, au cas où ils officieraient les matchs d’une équipe ne disposant p de licences. Et le quatuor qui avait suivi la Ligue lundi dernier pour jouer le match interdit par le Sous-préfet de Yaoundé 3 contre Botafogo, avait écopé d’une suspension de la Fécafoot.

Lisez aussi:  Foot – Ligue 2 – Le Paris FC a trois jours pour se préparer

Comme on en est habitué depuis quelques années déjà, le début de cette saison a encore permis de voir les vieux démons de la division se réveiller dans la familles du Canon et du Tkc, tous deux clubs de Yaoundé. Après avoir sollicité l’avis de la Fécafoot, Pierre Semengue n’a pas cru devoir s’aligner sur les positions de sa tutelle, positions du reste entérinées par le Conseil d’administration de la Lfpc. Au Tkc, l’homme a ainsi choisi la faction d’Essomba Mani, et en ce qui concerne le Canon, le général à la retraite a pris faits et cause pour la faction dirigée par Emmanuel Mve, au détriment de celle de Laurent Ateba Eyene, tel que désigné par la justice. Pour ce dernier cas, le président de la Ligue qui avait donné un ultimatum de huit jours aux acteurs de la crise du Kpa kum de signer une convention, a réitéré ce jour délai, sa menace de radier le Canon du championnat professionnel. Il revient que l’ancien Lion indomptable, président de l’association Canon, refuse de collaborer avec ses adversaires du Canon Saos. Ils disposent jusqu’à minuit pour se conformer.

Lisez aussi:  Football (Ligue 2) - Du changement au sein de l'organigramme de l'AC Ajaccio L'actu L'info - Alta Frequenza

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *