Le président amiénois Bernard Joannin était ivre de joie après la victoire in extremis d’Amiens lors de la 38e et dernière journée de Ligue 2 face à Reims. Bernard Joannin a même eu une pensée pour le président de la République, Emmanuel Macron, natif d’Amiens, ainsi que pour les salariés de l’usine Whirlpool.

Christophe Pélissier (entraîneur d’Amiens), maillot Amiens en Ligue 1 enfilé : « On poussait, on poussait en espérant qu’il se passe quelque chose comme ça. Ce but est extraordinaire, il nous propulse en Ligue 1 !. C’est ma 3e montée en trois ans après Luzenac en 2015. On va faire une grosse fête, il faut en profiter, ces moments sont rares dans le foot. La saison prochaine ? On est loin d’y penser ! »

Emmanuel Bourgaud (buteur d’Amiens dans le temps additionnel) : « Je vois le ballon arriver, je frappe et ça rentre. C’est dingue, c’est le but de ma carrière, le but de ma vie ! J’avais un rêve c’était de jouer un jour en Ligue 1, c’est fait. On fait une super saison. »

Oualid El Hajjam (défenseur d’Amiens) : « J’ai pleuré pendant le match, j’avais des larmes tellement je voulais gagner, on n’y arrivait pas, je n’y croyais plus. À la fin, c’étaient des larmes de joie, c’est incroyable »

++ Le but qui envoie Amiens en Ligue 1 à la dernière seconde

Lisez aussi:  Barrage : Orléans a la main

Bernard Joannin (président d’Amiens) : « C’est un moment extraordinaire, j’ai encore vu une équipe combattive. La saison dernière, l’un des matchs décisifs pour la montée c’est une victoire à Strasbourg dans les dernières secondes, cette saison c’est pareil ! En début de saison, notre ambition était le maintien, on est en Ligue 1. Le football c’est une pièce de théâtre tous les vendredis soir. On a donné ce soir une dramatique extraordinaire. C’est la première fois qu’une équipe picarde monte en Ligue 1. Emmanuel Macron notre nouveau président est Amiénois, il m’a titillé. Il a réussi, il a été bon. Il fallait qu’on soit bons aussi. Je lui ai offert un maillot dédicacé avant le match, ça nous a porté bonheur. Vous savez à Amiens, on est dans une région qui souffre énormément. On a Whirlpool qui va fermer, j’adresse aux salariés de Whirlpool tous mes voeux. Le foot doit leur donner ce soir un peu de joie des cette vie difficile. »

Michel Der Zakarian (entraîneur de Reims) : « On n’a pas fait de cadeau à Amiens, mais on a joué une équipe en confiance. Quand on marque comme ça dans les dernières secondes, c’est qu’on est fort mentalement. On n’a pas réussi l’objectif cette saison, on a fait une phase retour catastrophique, depuis quelques semaines, on est inexistants, on s’est effondré mentalement et on a failli en défense. Mon avenir ? Vous le saurez bientôt, je ne sais pas où je serai à la reprise la saison prochaine. »

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *