Caen est passé tout près de faire coup double en remportant ses deux confrontations de la saison face à l’OGC Nice. L’honorable nul rapporté de l’Allianz Riviera ce vendredi (2-2) ne masque pas la frustration des joueurs de Patrice Garande qui menaient encore 2-0 à la 70e minute grâce à des buts de Santini (36e) et Karamoh (50e). Mais en face d’eux, les Niçois ont fini plus forts qu’ils n’étaient entrés dans leur match. Après les réalisations de Balotelli (71e) et Donis (77e), le Gym a même légitimement espéré la victoire.

Nice l’a donc échappé belle avec une prestation en demi-teinte, et ce match laisse beaucoup d’interrogations sur les capacités de l’outsider du trio de tête à tenir encore neuf matches pour coiffer au poteau Monaco et le PSG. Peu entreprenants en première période face au 3-5-2 caennais, les Niçois ont peiné pour perturber leurs adversaires disposés en bloc. Sans descendre trop bas, les Caennais ont su être patients pour placer leurs attaques en profitant notamment de la vitesse de Yann Karamoh et surtout de la fébrilité de Dante. Suite à un renversement de jeu, Vincent Bessat a centré du couloir gauche vers la tête d’Ivan Santini plus prompt pour décoller dans les airs que le défenseur brésilien (0-1, 36e) alors que Yoan Cardinale était battu.

Lisez aussi:  National 3. Erwan Quintin (Laval) de retour à Vannes

Sans complexe, le Stade Malherbe a remis le couvert juste après la pause et encore une fois Dante en a pris pour son grade. Sur une ouverture dans la profondeur (0-2, 50e), l’ancien du Bayern Munich a vu Yann Karamoh lober son gardien Rémy Vercoutre. Alors qu’il semblait en avance sur l’attaquant de 18 ans, le capitaine niçois l’a laissé placer son pied en premier pour qu’il pousse le ballon au fond du but vide.

Erreurs d’arbitrage

Mickaël le Bihan entré à la place du milieu blessé, puis Anasthasios Donis ont alors apporté leur vivacité et Nice est monté d’un cran en terme d’intensité pour soutenir un Mario Balotelli jusqu’alors irritable. Face à un bloc caennais sur le reculoir, les Aiglons ont alors insisté notamment sur le flanc gauche de Dalbert, beaucoup plus entreprenant. Sur l’un des centres du Brésilien, Dante a profité d’une sortie osée de Vercoutre pour remiser le ballon vers Balotelli qui ne s’est pas fait prier pour fusiller le but caennais à bout portant (1-2, 71e).

Lisez aussi:  Ces jeunes pépites de Ligue 2 convoitées par les cadors européens - MaLigue2

Six minutes plus tard (2-2, 77e), après un nouveau service de Dalbert, Donis est resté à l’affut dans le dos de le Bihan pour marquer avec l’aide du poteau droit son deuxième but de la saison. L’ascendant avait alors changé de camp. Nice a même manqué le coche à cause d’une reprise totalement manquée de Le Bihan (84e) puis, malgré eux, suite à une erreur de M. François Letexier après une main de Damien Da Silva dans la surface non sifflée. Nice a su réagir dans une situation qui semblait très mal engagée face à des caennais qui grignotent un nouveau point intéressant dans l’optique du maintien.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *