Bernard Serin, le président du FC Metz, après l'arrêt du match entre Metz et Lyon le 3 décembre 2016. Bernard Serin, le président du FC Metz, après l’arrêt du match entre Metz et Lyon le 3 décembre 2016. – JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

  • Publié le
  • Mis à jour le

Le président du FC Metz Bernard Serin a annoncé mardi sa décision de faire appel contre la décision de la Ligue de retirer deux points au club lorrain pour sanctionner un jet de pétards durant la rencontre Metz-Lyon le 3 décembre. « Le FC Metz a décidé d’interjeter appel de la décision de la commission de discipline », a annoncé le club lorrain dans un communiqué.

« Après avoir analysé les attendus de la décision prise par la Commission de Discipline en sa réunion du 5 janvier 2017, le FC Metz constate que ces attendus ne permettent pas d’identifier la ou les faute(s) qu’il aurait commise(s), au-delà de celle de ne pas avoir pu matériellement faire intervenir les stadiers dans le délai de trente-sept secondes qui s’est écoulé entre le premier et le troisième (et dernier) jet de pétard ayant atterri à proximité du gardien lyonnais », écrit la lanterne rouge du championnat.

« D’une deuxième part, il est indéniable que cette décision, si elle n’était pas réformée, constituerait une jurisprudence très dangereuse pour nos clubs. Le FC Metz a reçu depuis le prononcé de cette décision énormément de messages de soutien, émanant à titre collectif des deux syndicats de clubs professionnels ainsi qu’à titre individuel de nombreux clubs, qui encouragent le FC Metz à entreprendre toutes les démarches afin que cette décision puisse être réformée. »

Lisez aussi:  FOOTBALL - Ligue 2 : Nul d'Orléans

Dernier de Ligue 1, le club lorrain compte deux points de retard sur la dix-huitième place, celle du barragiste qui jouera sa peau dans l’élite contre une formation de Ligue 2 en fin de saison.

Mots-clés :

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *