Après sa sublime qualification aux dépens de Manchester City en huitième de finale de la Ligue des Champions (3-5, 3-1), l’AS Monaco retrouvait son pain quotidien ce dimanche. En effet, les Asémistes, leaders de la Ligue 1, se déplaçaient en Normandie pour affronter le Stade Malherbe de Caen. Almamy Touré prenait place sur le côté droit de la défense et Joao Moutinho remplaçait Tiémoué Bakayok. C’était les deux principaux changements par rapport à l’équipe qui a joué City avec bien entendu le retour dans l’axe de la défense de Kamil Glik.

Les locaux rentraient fort dans leur match en étant omniprésents sur les seconds ballons, mais aussi dans les duels où chaque contact était vraiment âpre. Pourtant c’était bien les Asémistes qui allaient ouvrir la marque par l’inarrêtable Kylian Mbappé. Sur une longue relance de Jemerson, Mbappé renvoyait le ballon vers Valère Germain qui lui remettait instantanément. Le nouvel appelé par Didier Deschamps se jouait de deux défenseurs par un crochet et trompait Vercoutre (0-1, 13e). C’était la seule véritable occasion de cette première période même si l’AS Monaco, très bien en place et dominant, aurait dû obtenir un penalty pour une faute sur Thomas Lemar.

Lisez aussi:  Bastia : Sébastien Squillaci, un an de plus

Mbappé est impossible à arrêter

Au retour des vestiaires, Mbappé montrait à nouveau à quel point il était en forme. Parti du milieu de terrain, le jeune Monégasque prenait de vitesse Da Silva qui le taclait par derrière et concédait donc un penalty (48e). Penalty aisément converti par Fabinho qui n’en a toujours pas raté un en Ligue 1 (0-2, 49e). Avec cet avantage de deux buts, les hommes de Jardim n’avaient plus qu’à tenter de contrer. Ainsi, à la suite d’un corner, Mbappé relayait au milieu et décalait Fabinho. Le Brésilien et ses coéquipiers étaient à quatre contre un et le milieu décidait de décaler Thomas Lemar sur sa droite. L’international français faisait un mauvais choix et voyait sa tentative contrée puis repoussée par Vercoutre (54e).

Du côté des hommes de Patrice Garande, pas grand-chose. Même si, en deuxième période, ils eurent la possession, ils ont beaucoup de mal à inquiéter réellement Danijel Subasic très à l’aise dans les airs ce dimanche après-midi comme sur la tête de Yahia notamment qui avait pris le dessus sur Jemerson (71e). Mais Monaco peut marquer n’importe quand. Et c’est ce qui est arrivé ! Sur un ballon mal dégagé, Moutinho récupérait le cuir sur le côté droit et envoyait un amour de centre pour Mbappé qui ne se privait pas de cette occasion pour s’offrir un doublé (0-3, 81e). Presque dans la foulée, sur un contre, Fabinho n’était pas loin de marquer le quatrième but de l’ASM (84e). Peu de temps après, Jardim offrait une véritable standing ovation à Mbappé en le remplaçant par Irvin Cardona (88e). Grâce à cette victoire l’AS Monaco compte six points d’avance sur le PSG avant que le club de la capitale ne reçoive Lyon ce dimanche soir à 21h00.

Lisez aussi:  Football : Toute la Bretagne derrière le Stade brestois 29 ?

Le classement de Ligue 1 ici.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *