[embedded content]

Si l’instant était à la lucidité du côté des joueurs du PSG ce dimanche soir après leur défaite face à Nice, on ne peut pas dire que leurs concurrents en Ligue 1 aient gardé leur langue dans leur bouche. En effet, l’Olympique Lyonnais, par exemple, a envoyé un tweet hier soir en rappelant les dates de ses sept titres de champion de France, une manière de rappeler que les sept couronnements d’affilés n’étaient pas si simple que cela à obtenir. Le Paris Saint-Germain, depuis son rachat en 2011, n’en compte « que » quatre (2013, 2014, 2015 et 2016).

Mais il n’y avait pas que Lyon hier, à se réjouir et à chambrer. En effet, Mario Balotelli y a aussi été de son petit post Instagram pour montrer son euphorie : « ici, ce n’est PAS Paris. Maintenant, pensons au prochain match. Paris c’est le passé ». En plus d’avoir fait beaucoup de mal aux Parisiens sur le terrain, que ce soit par son but, ou par ses dribbles totalement improbables sur le côté gauche de la défense parisienne, provoquant une faute d’un Matuidi qui semblait excédé, Super Mario leur fait aussi du mal sur la toile !

Lisez aussi:  Les play-offs de deuxième division expliqués par la LFP - Fil Info - Ligue 2 - Football

Les Monégasques se régalent aussi

Hier soir, les grands gagnants de la soirée étaient quand même les joueurs de l’AS Monaco qui semblent filer vers un titre de champion pour la première fois depuis l’année 2000. Les éléments de Jardim n’ont bien évidemment pas dû oublier la petite pique de Thomas Meunier à l’issue de Metz-PSG : « j’ai vu les Monégasques dans leur fauteuil exulter à 2-2 et se rasseoir calmement à 3-2. J’ai déjà vécu ça à Bruges. Jusqu’à la dernière rencontre, on peut être champions donc il ne faut pas paniquer ».

On pouvait alors compter sur Benjamin Mendy pour répondre hier soir à cette petite provocation. L’international français a gazouillé sur son compte Twitter : « Flash info : ce soir j’étais bien installé dans mon canapé. Bonne nuit la team », a écrit le gaucher alors que ce poste était accompagné d’une photo de lui confortablement allongé sur un canapé sous un plaid. Sauf que cela ne s’est pas arrêté là puisque Valère Germain, l’attaquant de l’ASM, a répondu à ce tweet en rajoutant une couche : « @benmendy23 frérot je me suis levé de mon canapé et je suis resté debout ». Les Asémistes peuvent profiter, a priori, avec six points à prendre lors des quatre prochaines rencontres (l’ASM ira à Nancy et à Rennes et recevra Saint-Etienne et le LOSC), ils filent vers le titre.

Lisez aussi:  Changement d'entraîneur des gardiens au HAC ? - MaLigue2

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *