FC Sochaux – AJ Auxerre

Ce soir (21 h)

Selon un récent sondage effectué sur un échantillon représentatif de la population qui suit assidûment la Ligue 2, le FC Sochaux est en perte de vitesse dans la primaire qui se joue et dont le verdict sera livré le 19 mai. Les candidats sont toujours aussi nombreux mais certains ont marqué des points, dans tous les sens du terme, au sortir de leur meeting du week-end.

Dont le dernier en Bretagne au stade Francis le Blé, où Brest a livré sa politique audacieuse et semble-t-il efficace pour devenir un vrai favori. Sochaux qui semblait avoir quelques arguments pour pouvoir offrir un débat équilibré parait, désormais, dans le besoin d’afficher son programme d’accession avec davantage de conviction. Devant leur perte d’audience actuelle, (un seul point sur 12 en 2017) les Sochaliens doivent se découvrir davantage, ce soir dans leur antre de Bonal, pour tenter de convaincre leurs partisans que dans le combat et la lutte, ils seront là en mai.

Lisez aussi:  L'étonnant monsieur Zoonekynd

« Besoin de sang neuf »

Si Jean-Marc Furlan considère que « tout se jouera dans les dix derniers matches », la remontada sochalienne a besoin d’être matérialisée dès aujourd’hui, face à cette équipe d’Auxerre dont on ne va pas vanter la qualité exceptionnelle qu’elle n’a pas, avec sa place de lanterne rouge. Même si on disait déjà cela d’Orléans.

« Moins de naïveté, davantage de rigueur et de concentration », Albert Cartier a fait une critique en Bretagne pour cerner les manques doubiens du moment. Ceux d’une équipe qui affichait à la trêve le statut de meilleure défense du championnat et qui, en quatre matches, vient de concéder 8 buts. Un seul Teikeu vous manque et tout serait-il dépeuplé à ce point ? Sachant qu’Onguéné est parti, la défense, il est vrai, connaît quelques permutations. Mais est-ce réellement suffisant pour tout expliquer ? En tout cas, hier, Albert Cartier a redit ses principes et demandé à ses joueurs de « faire ce qu’ils savent faire. Jouer au football simplement en s’appuyant sur leurs qualités ».

Lisez aussi:  Football - Ligue 2 : pour Mathieu Duhamel, « tout peut vite basculer »

Le coach, outre les « absences » notées et largement perfectibles, veut davantage de « maîtrise technique, de rythme ». Il a rappelé dans son groupe Berenguer, Martin (peut-être plus tôt que prévu) et Honorat qui s’ajoutent aux petits nouveaux Thouzghar et Larbi. « On a aussi besoin de sang neuf », a-t-il conclu. De sang neuf et de points. 

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *