Date : 23/01/2017 | Mise à jour : 23/01/2017 17:18

L’ambition de rejoindre la Ligue 2 d’ici cinq ans est confirmée par le Président du Puy Foot 43 qui assure que les sponsors accourent au stade Massot cette année. De bon augure pour faire passer un cap au club, qui compte « seulement » onze joueurs professionnels pour un budget d’un million d’euros. Un budget qu’il faudra nécessairement doubler en cas de montée.

« L’objectif du club, en début de saison, était de joueur le top 5« , confie Christophe Gauthier, le Président du Puy foot 43, « on a aujourd’hui la quasi certiitude d’y être« , se félicite-t-il, alors que les dirigeants se sont déjà rendus à Paris à la rencontre de la DNCG (direction nationale du contrôle de gestion) pour se projeter dans une éventuelle ascension en National.
Concernant ce mercato hivernal, si d’autres clubs recrutent à tours de bras, le choix du Président Gauthier est plutôt de miser sur la stabilité. On ne change pas une équipe qui gagne et le Puy est toujours invaincu cette saison en CFA2. Donc aucun renfort n’est prévu cet hiver.

Les droits télés, une paille dans le budget

« A la place du Président de Grenoble, avec un tel budget, je m’inquiéterais sur les performances de mon groupe et de mon coaching« . « Le championnat de National est bâtard. Il faut penser y jouer mais ne pas y rester« . Comme à son habitude, Christophe Gauthier ne mâche pas ses mots. Pour notre plus grand plaisir.
Il faut dire qu’en simples droits TV, le National permet de récolter 50 000 euros par an (diffusion le vendredi soir) alors que ces mêmes droits TV explosent à 4,5 millions d’euros par an en Ligue 2…

Lisez aussi:  Ce Real a du répondant !

Le budget moyen d’un club de National, en 2016/2017, est de 2,1 millions d’euros, sachant que les principaux clubs caracolent plutôt à cinq millions d’euros par an et que Le Puy a aujourd’hui un budget d’environ un million d’euros. « Pour bien figure dans ce championnat de National, il faudrait avoir au minimum deux millions de budget« , tranche le Président du club ponot.

De nouveaux joueurs, de nouveaux sponsors et de nouvelles subventions ? 

Si sportivement, une montée en National se présente, aucun doute que le club saura saisir cette opportunité qui présenterait un nouveau bond en avant pour le club vellave. Une opportunité qui s’accompagnera de nouvelles dépenses, avec forcément de nouveaux joueurs professionnels pour renforcer l’effectif existant. Ils sont aujourd’hui onze joueurs profesionnels, parmi les 19 salariés que compte le club.
Côté recettes ensuite, il faudra être en mesure de tenir un budget ; on sait déjà que la Fédération augmente sa subvention annuelle pour donner 230 000 € par an en National. Reste à savoir si les collectivités pourront continuer à augmenter leur participation (si c’est le cas, ne risque-t-elles pas de le faire au détriment des autres sports/clubs ?) et si le sponsoring privé sera à la hauteur.

L’équipe réserve en CFA 2 ? Comment maintenir les filles en D2 sans professionaliser ?

Si l’équipe première parvient à monter en National, l’équipe réserve, composée de nombreux jeunes joueurs issus notamment des U17 nationaux, pourrait également accéder à la CFA2 (elle est actuellement première de R1). Une perspective qui emballe Christophe Gauthier, car les jeunes joueurs pourraient continuaient de progresser à un niveau très intéressant car la formation demeure au coeur de la politique du club.
Côté féminines en revanche, c’est plus compliqué car la poule de D2 est beaucoup plus exigeante cette année, depuis la réforme de la fédération. Elles se sont péniblement maintenues lors de la dernière journée la saison dernière tandis que six équipes de D2 devaient descendre. Elles sont 10èmes sur 12 cette saison. Elles tenteront de se maintenir encore cette année mais la professionalisation du football féminin complique la tâche des vellaves, surtout que la Haute-Loire ne propose pas un vivier suffisant de joueuses pour être compétitif à l’échelle nationale.

Lisez aussi:  Ligue 1 : Nice tenu en échec à domicile par Caen (2-2)

Zone Mixte, votre émission 100 % sport 

Zone Mixte c’est quoi ? Zone Mixte c’est votre émission 100 % sport sur RCF Haute-Loire tous les lundis en direct, de midi dix à midi et demi.
Zone Mixte qui s’ecoute aussi en podcast ou en replay sur le site web de la radio et que l’on retrouve donc sur Zoomdici.fr tous les lundis soir.

Au micro de Zone Mixte

Ce lundi 23 janvier, dans le cadre de leur émission Zone Mixte, les rédactions de Zoomdici.fr et de RCF Haute-Loire recevaient Christophe Gauthier, le Président du Puy Foot 43.

>> Retrouvez ci-dessous l’intégrale de l’émission, à retrouver également en podcast ou en replay sur le site web de la radio RCF Haute-Loire.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *