Foot Ligue 2

Publié le

Les ambitions du club normand, qui reçoit le Gazélec Ajaccio (20h00, 21e journée de L2), ne se sont pour l’instant pas concrétisées. Il faudra une excellente phase retour pour croire encore à la montée.

Football - Ligue 2 - Oswald Tanchot déplore un manque d'implication de ses joueurs. (F. Porcu/L'Equipe)

Oswald Tanchot déplore un manque d’implication de ses joueurs. (F. Porcu/L’Equipe)

C’était l’un des favoris. Pour ne pas dire LE favori pour la montée en Ligue 1 cette saison. Auteur d’une fin de Championnat haut de gamme l’an passé, avec huit victoires sur ses treize derniers matches, Le Havre n’avait manqué le retour dans l’élite que d’un but. Tous les voyants étaient alors verts.

Aux stabilités de l’équipe dirigeante, avec à sa tête le président-propriétaire américain Vincent Volpe, et de l’effectif, venait s’ajouter une manne financière conséquente avec des transferts et indemnités de revente ou de formation de l’ordre de 12 M€. Le HAC devait ainsi lutter pour retrouver la Ligue 1, huit ans après l’avoir quittée. Il était encore raisonnable de le penser à l’issue de la 15e journée. Après le nul à domicile face à Amiens (0-0), le HAC pointait à la troisième place du classement, à deux points du leader, Brest.

Une fin d’année 2016 qui a laissé des traces

Mais cette rencontre avait laissé entrevoir certaines failles chez les Normands, avec des erreurs techniques et un engagement incomplet. La suite allait confirmer cette impression : sur ses quatre derniers matches en 2016, Le Havre a subi trois revers, dont deux à domicile face à Strasbourg (0-1) et Tours (0-2), qui ont laissé des traces.

Lisez aussi:  Matuidi sauve le PSG à Metz en match en retard de la 31e journée de Ligue 1

Neuvième du Championnat, à cinq points de la troisième place, Le Havre interroge, notamment sur son manque de régularité : comment une équipe si impliquée et conquérante, même éliminée, à Guingamp en Coupe de France (1-2), peut-elle offrir un visage aussi terne six jours plus tard à Nîmes (0-0) ?

«Le manque d’implication est manifeste»

Oswald Tanchot, intronisé entraîneur n° 1 en octobre, après le départ surprise de Bob Bradley, ne cesse de chercher des solutions. Avec des échanges permanents afin de remobiliser ses joueurs : «Certains d’entre eux sont loin de leur rendement maximum», analyse l’ancien entraîneur du Poiré-sur-Vie.

Il pointe surtout la disparition de l’esprit de corps qui avait fait la force de ce groupe : «Le manque d’implication est manifeste. Il faut plus de dépassement de soi et de passion. Il y a trop de neutralité dans les attitudes sur le terrain. Il est nécessaire d’avoir un but commun pour fédérer. Aujourd’hui, et le mercato n’arrange rien, la vision est plus individuelle que collective.»

Une animation offensive poussive

Un manque de cohésion qui rejaillit sur l’animation offensive, à la peine cette saison. Avec seulement dix-neuf buts inscrits, le HAC souffre d’inefficacité et fait subir à sa défense, souvent héroïque, le poids des matches. Il n’a pas trouvé de successeurs à Lys Mousset (14 buts la saison dernière) et Joseph Mendes (9 buts,) et les doutes persistent sur le niveau des recrues : Mana Dembélé, certes peu utilisé, n’a pas trouvé le chemin des filets en L 2 et Zinedine Ferhat tarde à montrer ses qualités de vitesse et de percussion, qui faisaient sa force à l’USM Alger.

Lisez aussi:  Ligue 1 : Saint-Etienne arrache le nul face à Metz (2-2)

«Notre effectif est de grande qualité mais il nous manque de la rapidité, des joueurs capables en deux passes de créer le trouble chez l’adversaire», constate Tanchot. La signature mercredi de l’international ghanéen Ebenezer Assifuah doit servir à pallier cette lacune mais, à vingt-trois ans, il est un pari sur l’avenir et le HAC n’a plus le temps. Il doit vite retrouver le chemin de la victoire, qui le fuit depuis le déplacement à Laval le 4 novembre (2-0), et aussi espérer des faux pas de ceux qui le précèdent, dont Brest, Lens et Reims. Possible mais pas gagné.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *