Valenciennes et Le Havre ont confirmé leurs difficultés du moment en se neutralisant lundi (0-0). Plus tôt, le Red Star avait décroché un succès important dans la course au maintien contre l’AC Ajaccio (2-0).

Valenciennes et le Havre n’avançaient plus, les deux équipes n’ont pas fait grand-chose pour relancer la machine lundi. Elles se sont séparées lundi sur un triste match nul (0-0) qui les maintient dans la deuxième moitié du classement (le VAFC 12eme, le HAC 13eme), quand une victoire aurait pu leur permettre de recoller au bon wagon. Les Nordistes ont ainsi enchaîné un quatrième match sans le moindre succès en L2. Les Havrais font encore pire, avec dix rencontres consécutives sans s’imposer. Leur dernière victoire remonte au 4 novembre, c’était à Laval (0-2). Chaque équipe a obtenu une occasion franche par mi-temps, sans qu’aucune ne parvienne à faire la différence dans une partie insipide. La faute aux gardiens, Damien Perquis réalisant par exemple deux beaux arrêts (43eme ou 80eme) ou à la maladresse dans les deux camps.
Sept points en quatre matchs pour le Red Star
Si Valenciennes et Le Havre restent à distance respectable de la zone rouge (neuf points d’avance sur le 18eme, Orléans), ils voient le Red Star se rapprocher. Les Franciliens, qui avaient d’ailleurs ramené un point de leur déplacement au Stade Océane vendredi dernier (1-1), ont confirmé leur bonne forme du moment en dominant l’AC Ajaccio à domicile en ouverture de la 24eme journée de L2 (2-0). Jean-Charles Castelletto (23eme) et Grégoire Lefebvre (81eme) ont tous deux inscrit leur premier but de la saison en championnat pour permettre aux Audoniens de compter désormais cinq unités de plus que l’USO au classement. Les hommes du duo Claude Robin – Manuel Pirès ont surtout pris sept points sur leurs quatre derniers matchs de championnat. Une belle série qui ne demandera qu’à être confirmée vendredi à Laval.

Lisez aussi:  L'ancien international Stéphane Paille est décédé

A voir aussi :
>>> Le classement de L2
>>> Le calendrier

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *