C’est toujours un plaisir d’écouter les conférences de presse de Jean-Marc Furlan. Coach du Stade Brestois, il est souvent réputé pour offrir à son équipe un style attrayant. Une équipe joueuse. Le Stade Brestois n’échappe pas à la règle. Il explique sa philosophie et prend exemple sur le cyclisme :

« Le football est un spectacle. Le football est un sport. Le grand drame du sport en France, c’est qu’on s’est attaché aux résultats comme dans une entreprise. Là, il faut s’intéresser implicitement aux résultats. Qui fait du sport pour perdre ? Pour moi, quand je voyais le Tour de France, quand j’allais voir Richard Virenque, il me faisait lever le mec. Car il n’y avait pas de calcul, il y avait de l’audace. Moi, il me faisait me lever de ma chaise ! Je hurlais. C’est ça pour moi le sport. Si tu engages Furlan pour avoir 11 mecs qui se mettent derrière, le projet c’est de montrer à tes joueurs que tu as confiance. Le projet, c’est l’audace. Que les gens viennent car ils ont une équipe conquérante. »

Lisez aussi:  Premier dernier : attention danger

Source : Site officiel de Brest

La grande valse des gardiens de but de Ligue 2

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *