• Javier Pastore est-il le meilleur joueur du monde ? Javier Pastore est-il le meilleur joueur du monde ? | AFP

par Anthony ETIENVRE

Depuis son arrivée au PSG en 2011, Javier Pastore enchaîne les petits ponts autant que les blessures. Véritable idole pour certains, joueur surcôté pour d’autres, l’Argentin ne laisse personne indifférent. De retour d’une nouvelle blessure, « El Flaco » va-t-il enfin confirmer les éternels espoirs placés en lui ?

Peut-on aimer le football sans aimer Javier Pastore ? Dur à imaginer. Si certains en ont fait une religion, le « Pastorisme », beaucoup admettent que l’Argentin possède un talent hors-norme, une élégance rare et une technique majestueuse. Problème ? De nombreuses blessures l’ont éloigné des terrains ces derniers mois, confirmant qu’il était aussi fragile que talentueux. Mais quand Pastore joue, il reste un joueur sublime.

Cantona, Maradona, Messi, tous fans

Dimanche dernier, pour sa première titularisation depuis fin septembre, l’Argentin a éteint le Vélodrome. Un retour en grâce confirmé hier en Coupe de France alors que le PSG peinait à faire la différence contre la modeste équipe de Niort (Ligue 2), en huitièmes de finale de Coupe de France (victoire 2-0). Entré en jeu à 15 minutes du terme, Pastore a d’abord marqué avant de réaliser une passe décisive « Javier Pastore n’est pas un joueur de football, c’est un artiste. Il n’y a qu’à voir le deuxième but et la passe sur Cavani. », a d’ailleurs lâché Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG après le Classique.

« El Flaco », traduisez « Le maigre », ne plaît pas qu’au PSG. En 2015, Eric Cantona avouait même : « Pour moi, le meilleur joueur au monde est Javier Pastore […] Il possède quelque chose de spécial. Le football est un jeu interactif et Pastore fait des trucs qui vous surprennent toujours […] Il est je joueur le plus créatif au monde. »

Maradona avait déjà une admiration toute particulière pour Pastore, alors âgé de 20 ans : « Ce que réalise Pastore ne me surprend pas, c’est un irrespectueux, un mal élevé du football capable d’éliminer trois joueurs d’affilés. Et il te regarde d’une telle manière… » Un avis partagé par son coéquipier en sélection, Lionel Messi, deux ans plus tard : « Javier, c’est un grand joueur. Il a fait le bon choix en signant au PSG. »

Le roi des petits ponts

Techniquement au-dessus du lot, il a confirmé dès son premier match avec le PSG qu’il avait une maîtrise totale du petit pont. « Ça ne fait jamais plaisir de se prendre un petit pont, mais quand ça vient de Pastore, j’exagère à peine en disant que c’est une fierté », ironise un défenseur de Differdange (Luxembourg), qui l’avait affronté en éliminatoires de Ligue Europa lors de sa première saison. Avant d’ajouter : « En vingt minutes, il m’en a collé deux. Je l’ai regardé, lui ai dit ‘Oh du calme, on s’arrête là !’ Il m’a souri et n’en a plus fait du match »

Lisez aussi:  Lens reprend la tête

[embedded content]

Si Javier Pastore bénéficie d’une telle immunité il le doit à des prestations de haut vol et une régularité lors des gros rendez-vous du PSG. En Ligue des champions il a toujours répondu présent et beaucoup de « Pastoristes » citeront son magnifique but en solitaire face à Chelsea au Parc des Princes (1/4 de finale aller en 2014, victoire 3-1) et Barcelone au Camp Nou (1/4 de finale retour, 1-1) comme références.

Et maintenant ?

Si son talent n’est plus à prouver, Javier Pastore doit maintenant confirmer. À 27 ans, il n’est pas trop tard pour montrer qu’il peut être un des meilleurs joueurs du monde. Avec l’arrivée d’Unai Emery, il tient un entraîneur capable de le sublimer. Sa relation si particulière avec les supporteurs et ses grosses sorties en Ligue des champions laissent penser qu’il est encore possible de voir Pastore atteindre les sommets. Quoi qu’il en soit, il faut accepter que Pastore soit un joueur fragile tout comme il faut admettre qu’il est un joueur de classe mondiale. 

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *