Le Red Star se déplace vendredi soir (20 heures) à Niort pour le compte de la 27e journée de Ligue 2. Il peut compter sur le soutien de son ancien entraîneur, qui s’exprime pour le première fois depuis son éviction mi-décembre.

Il ne s’était pas exprimé depuis son éviction mi-décembre conséquence des mauvais résultats. Rui Almeida, l’ancien entraîneur du Red Star, accepte de parler mais sans évoquer le passé. Ni les raisons de son divorce, ni les 18 mois passés sur le banc du pensionnaire de Ligue 2. « Je suis arrivé avec mes idées et j’ai tenté de donner le meilleur, à 100 %, résume le Portugais arrivé en juin 2015 et qui avait créé la surprise en finissant 5e la saison dernière. Il y a eu beaucoup plus de positif que de négatif. »

L’ancien adjoint (Estoril, Trofense, Panathinaïkos, Sporting Lisbonne, Braga, Zamalek) qui découvrait la fonction de n°1 dit avoir tourné la page. « Je suis très content de ce qui s’est passé ici, pour la connaissance de la France, de Paris et du Red Star. La Ligue 2, une division très exigente, était un bon challenge. J’ai acquis beaucoup de choses et je souhaite le meilleur au club. »

Lisez aussi:  Ligue 2 : Reims a «manqué de justesse» face à Sochaux

S’il n’a pas remis les pieds au stade Jean-Bouin, Almeida suit les résultats de ses anciens joueurs « à la télé ». « Certains sont devenus des amis, assure-t-il. Je reste un supporteur du Red Star, on ne reste pas 18 mois dans un même club sans s’y attacher. » Installé en famille dans les Yvelines, le natif de Lisbonne fait le choix « de continuer à vivre à Paris et de regarder devant. » Il balaie la rumeur d’approche de Créteil (Nat.) mais se réjouit que « beaucoup de clubs (l)’ont appelé… »  

  leparisien.frStéphane Corby

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *