Le Stade brestois reçoit, ce vendredi soir au stade Francis-Le Blé (20 h), pour le compte de la 30e journée de Ligue 2, une formation lavalloise qui est elle aussi en quête de points, mais dans une optique différente. Les hommes de Jean-Marc Furlan veulent repartir de l’avant, tandis que les Lavallois jouent leur survie en Ligue 2.

Des objectifs bien distincts, mais un seul et même objectif : prendre des points. Le Stade brestois reçoit son homologue lavallois, ce vendredi soir à Francis-Le Blé, pour le compte de la 30e journée de Ligue 2. 19es au coup d’envoi, les Tango cherchent à se sauver de la relégation. Les Brestois, quant à eux, doivent repartir de l’avant pour ne pas poursuivre leur chute au classement.

Le contexte : Brest doit s’imposer

La statistique est là. les Brestois n’ont plus gagné depuis trois rencontres. Une dynamique qui leur a fait perdre une place de leader dont beaucoup, il y a quelques semaines, se demandaient comment ils allaient pouvoir en être délogée. Le point miraculeusement pris à Reims (1-1) a été suivi de deux défaites : une cruelle face à l’AC Ajaccio (1-2), l’autre aux allures de gifle en Alsace, face à Strasbourg (1-4).

Les Finistériens, désormais troisièmes – et virtuellement barragistes – se doivent de repartir de l’avant. D’abord pour ne pas dilapider une excellente première partie de saison, ensuite pour continuer à rêver d’une possible accession en Ligue 1 en fin de saison. Pour cela, ils devront venir à bout de Lavallois qui n’ont, eux aussi, pas le choix : alors qu’ils s’apprêtent à affronter les six premiers du classement, les hommes de Marco Simone ne doivent pas laisser de points en route pour espérer sauver leur peau en Ligue 2.

Lisez aussi:  Emmenée par Khalid Boutaïb, l'attaque de Strasbourg affole les compteurs de Ligue 2

Le joueur à suivre : Brendan Chardonnet

En l’absence de Luciano Castan (malade), c’est Brendan Chardonnet qui sera aligné, ce vendredi soir, en charnière centrale aux côtés de Zakaria Diallo. Le jeune défenseur brestois, 22 ans, reste sur une prestation compliquée en Alsace, comme l’ensemble de l’arrière-garde brestoise en Alsace.

Il aura de nouveau l’occasion de montrer, face à Laval, et comme il a su le faire à chaque fois que Jean-Marc Furlan a fait appel à lui, qu’il est une alternative crédible dans l’axe de la défense finistérienne. D’autant plus que les Lavallois ne brillent pas, cette saison, par leur capacité à forcer la décision. Les hommes de Marco Simone restent sur huit matches sans la moindre victoire, et détiennent le record de matches nuls (quatorze).

Le chiffre : 5

Le sprint final approchant, les écarts en tête du classement se sont inévitablement resserrés. Cinq points séparent la tête du classement, occupée par Lens (49 points), de la septième place où se trouve Troyes (44 points). Le signe que la course à la montée est loin d’avoir livré son verdict. Une certitude : si les Brestois ne veulent pas, en fonction des résultats du week-end, se retrouver en difficulté dans leur quête de montée, ils doivent faire le plein face au relégable lavallois.

Lisez aussi:  maliweb.net - Fodié Touré, président de la Haute Autorité de la Communication : « Toutes les radios et télévisions qui ne sont pas en règle seront fermées… »

Stade brestois – Stade lavallois, ce vendredi soir (20 h)

BREST : Hartock – Belaud, Z. Diallo, Chardonnet, Nganioni – Gastien, Grougi (cap), Battocchio – Faussurier, H. Diallo, Pelé. Remplaçants : Léon (g), Perez, Sissoko, Labidi, Lavigne, Joseph-Monrose. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

LAVAL : Cappone – Perrot, Monfray, Appindangoye – Glombard, Coutadeur (cap), Neyou, Quintin – Wissa, Ma. Dembélé, Nkololo. Remplaçants : Lesec (g), Mabussi, Mo. Dembélé (ou Petshi), Bayard, Saint-Louis. Entraîneur : Marco Simone.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *