Souvent malmené à Laval, le Red Star a dû son salut à son attaquant guinéen.

Sekou Keita sort du vestiaire un léger sourire aux lèvres. Son partenaire Florian Makhedjouf lui lance : «Je t’avais dit que tu marquerais.» L’attaquant guinéen, entré en jeu à la 80e minute du match en remplacement de Sané, n’a pas oublié la prédiction : «C’est vrai que Flo n’a pas arrêté de m’en parler à l’échauffement. Ça fait plaisir d’être le sauveur de l’équipe.» En égalisant en toute fin de match, vendredi soir à Laval, Keita a permis aux siens de préserver l’essentiel lors de ce déplacement qui ne s’était pas présenté sous les meilleurs auspices. Au final, le scénario est quasi identique à celui du Havre, il y a une semaine (1-1). Seul le sauveur a changé d’identité, Keita enfilant le costume d’Anatole Ngamukol, buteur en Normandie.

Pour le reste, le Red Star a aussi raté sa première mi-temps, virant à la pause avec un but de retard. «On ne joue qu’une mi-temps sur deux mais ça semble nous réussir, positive le défenseur Pierrick Cros. On repart d’ici avec un point et ça nous permet de poursuivre notre série. Mais c’est dommage, car il y avait mieux à faire contre cette équipe.»

Lisez aussi:  Football : le Stade Lavallois est au bord de la relégation en Nationale - France 3 Pays de la Loire

«Retenir la belle réaction des joueurs»

Arrivés en Mayenne forts de leur succès contre l’AC Ajaccio (2-0) et du nul au Havre, les hommes du duo Pires-Robin n’ont pas perdu. Mais ils ont frisé la grosse gamelle, vendredi. L’arbitre refusant le but du 2-0 aux Tangos de Marco Simone pour un hors-jeu pas évident (28e).

«On a eu le mérite de revenir dans un match qui aurait pu être plié à la mi-temps, reconnaît Claude Robin. On va surfer sur le positif et retenir la belle réaction des joueurs. Dans le championnat à cinq équipes qui semble se dessiner en fin de classement, tous les points sont importants.» Il n’a pas échappé à l’ancien coach de Troyes que, dans le même temps, Auxerre a terrassé le leadeur Brest et que Tours, dernier, a égalisé à l’ultime minute à Nîmes.

A Laval, barragiste au coup d’envoi, un résultat négatif aurait donc compliqué la tâche du Red Star. Ce matin, il laisse son adversaire désormais premier relégable (19e) à quatre points. Et il aborde la venue de Strasbourg (qui joue lundi contre Orléans), dans une semaine au stade Jean-Bouin, avec la confiance d’une équipe invaincue depuis trois matchs. «Notre balance est plutôt positive», conclut Pierrick Cros.

Lisez aussi:  Ligue 2 (J34) - Le Stade de Reims reçoit Nîmes Olympique pour essayer d'y croire encore

LAVAL 1 – RED STAR 1

Mi-temps : 1-0.
Spectateurs : 4 465.
Arbitre : M. Delpech.
Buts. Laval : Monfray (16e) ; Red Star : S. Keita (80e).
Avertissements. Red Star : Lefebvre (40e), Ngamukol (75e).
LAVAL : Cappone – Perrot, Monfray, Afougou – Glombard, Alla (cap.), Coutadeur, Quintin (Appindangoye, 69e) – Bayard (Neyou, 64e), Nsikulu, Nkololo (Wissa, 87e). Entr. : Simone.
RED STAR : Lembet – Palun (cap.), Castelletto, P. Cros, T. Keita (Lefebvre, 33e) – Sylvestre, Mexique, Chavalerin (Toudic, 63e), Mhirsi – Ngamukol, Sané (S. Keita, 72e). Entr. : Pires et Robin.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *