Contrairement au PSG, Lyon ou Marseille avant lui, Monaco est reparti du Roudourou avec une victoire facile contre Guingamp samedi (1-2). Un succès acquis avec autorité par le leader de L1, qui repousse Nice à trois points et met une énorme pression sur le PSG avant le Clasico à Marseille dimanche.

 
Le debrief
Ce déplacement à Guingamp avait tout du piège pour Monaco, mais l’ASM l’a esquivé avec une maîtrise de futur champion. Une semaine après son nul à Bastia (1-1), quatre jours après son huitième de finale aller de Ligue des Champions fou contre Manchester City (5-3), elle a évité de connaitre une première série de trois matchs sans victoire toutes compétitions confondues cette saison. Elle s’est imposée avec autorité sur la pelouse du Roudourou, où Marseille (2-1), le PSG (2-1) et Lyon (2-1) étaient tombés avant que la troupe de Leonardo Jardim ne s’y présente samedi. Elle en est repartie avec le même score au tableau d’affichage, mais en sa faveur. Elle reprend ainsi les trois points d’avance qu’elle avait sur Nice avant la victoire de l’OGCN sur Montpellier vendredi (2-1) et repousse le PSG à six unités, en attendant le Clasico de dimanche au Vélodrome. L’ASM n’a même pas eu à forcer son talent pour venir à bout de Guingampais qui ont plongé après vingt bonnes premières minutes.

La faute à la mise en route de Monégasques qui avaient les jambes lourdes au coup d’envoi et à leur ouverture du score sur leur première réelle opportunité de la partie. Ce but quasiment tombé du ciel a mis les partenaires de Radamel Falcao en position de contrôler les débats et ils l’ont fait avec application. Entre deux équipes qui n’aiment rien davantage que de contrer l’adversaire avec des attaques rapides, le premier but allait forcément avoir une importance prépondérante. L’ASM a ainsi maîtrisé son sujet d’un bout à l’autre, sans concéder d’occasions franches et en piquant à intervalles réguliers pour calmer les timides ardeurs de l’En Avant, en plein doute en 2017 (quatre points pris en huit journées). En ne ramenant un succès d’une terre habituellement hostile pour les visiteurs, Monaco a envoyé un message clair à la concurrence dans la course au titre : il sera bien compliqué de suivre le rythme d’ici la fin mai.
Le film du match
4eme minute
Coup-franc pour Guingamp à 25 mètres du but de Monaco. Dans une position excentrée sur la gauche, Salibur enroule sa tentative du gauche au-dessus du mur. Le ballon échoue tout près de la lucarne de Subasic, qui était sur la trajectoire.

21eme minute
Excellent travail de Salibur, qui centre du droit vers le second poteau. M.Diallo s’impose dans les airs, en dominant Jemerson, et place une reprise de la tête parfaite pour battre Subasic. Mais le but guingampais est logiquement refusé pour une position de hors-jeu de son milieu de terrain.

Lisez aussi:  Valenciennes - Strasbourg en direct (2-1) - Ligue 2 2016/17 (06/03/2017) - Football sur Sports.fr

24eme minute (0-1)
Coup-franc frappé depuis la gauche par Lemar. Au premier poteau, Briand prolonge le ballon de l’arrière du crâne devant Germain. Cette déviation involontaire profite à Glik, qui se jette au deuxième poteau pour pousser le ballon au fond des filets à bout portant.

37eme minute
B.Silva déboule sur la droite et fixe la défense guingampaise, avant de trouver A.Touré en retrait. Le latéral de l’ASM dépose son centre dans la surface, où Falcao réalise un retourné acrobatique parfait. Ça prend la direction du but, mais Kerbrat est sur la trajectoire pour repousser de la tête.

67eme minute
Combinaison entre Marçal et M.Coco sur la gauche. A.Mendy est finalement trouvé dos au but monégasque à hauteur des six mètres. Il joue avec son corps et remise pour M.Coco, dont le tir est ralenti par Jemerson. Subasic peut ainsi intervenir.

70eme minute
Décalé sur la gauche, Fabinho n’est pas attaqué et repique sur son pied droit pour enrouler sa frappe pour viser la lucarne opposée. Il est tout proche de surprendre Johnsson, qui capte finalement le ballon du bout des gants.

77eme minute
Festival sur la gauche de Mbappé, qui mystifie Ikoko à force de feintes avant d’armer du droit. Son centre-tir contraint Johnsson à se détendre pour prolonger ce ballon vicieux en corner.

86eme minute (0-2)
Lancé dans la profondeur par Fabinho, Mbappé se présente seul face à Johnsson et le couche au sol d’une feinte de frappe. Au moment de le dribbler, il est accroché par le gardien guingampais et l’arbitre accorde logiquement un penalty. Que Fabinho transforme d’une panenka pleine de sérénité.

90eme minute (1-2)
Long centre de Benezet dans la surface monégasque. M.Diallo gêne la défense de l’ASM et s’en suit un cafaouillage, Jemerson sortant le ballon de la surface du bout du pied. A l’entre de la surface, Didot allume du gauche et Subasic ne peut qu’effleurer le ballon, sans le sortir de sa lucarne.
Tops et flops

TOP 3

En l’absence de T.Bakayoko à ses côtés, FABINHO était le taulier de l’entrejeu dans son duo avec Moutinho. Il a fait honneur à son statut en grattant des ballons à tout-va et en défendant avec intelligence pour mettre son équipe dans le bon sens. Sur le deuxième but monégasque, il s’est même occupé de tout. C’est lui qui a lancé Mbappé et qui a transformé le penalty provoqué. Du haut niveau.

Et de cinq pour le meilleur buteur de L1 parmi les défenseurs. Auteur du seul but de la rencontre, GLIK a multiplié les interventions décisives, à l’image d’un centre coupé avec intelligence pour stopper un contre guingampais (69eme). Le défenseur polonais a fait parler sa puissance dans les duels, au sol comme dans les airs. Il est bien le patron de l’arrière-garde monégasque.

Lisez aussi:  Kylian Mbappé (Monaco) : «Je savais qu'il allait y avoir un coup à jouer»

Si Guingamp en est désormais à onze matchs consécutifs de L1 avec au moins un but encaissé, KERBRAT n’y est pas pour grand-chose. Comme à son habitude, le défenseur de l’En Avant a rendu une copie sans faute, entre ses interventions judicieuses et sa sérénité dans la relance. Son retour précieux a aussi privé Falcao d’un des buts de la saison. Mais il n’a pas à s’en excuser.


FLOP 3

Encore jour sans pour BRIAND, qui n’a plus été décisif en L1 depuis bientôt un mois. L’attaquant guingampais a eu beau se démener en pointe, il n’a jamais réussi à se sortir de l’étreinte de la charnière monégasque. Peu inspiré, il n’a pas su conserver le ballon haut pour faire sortir son équipe et combiner avec ses partenaires. Une soirée très difficile pour lui.

Remplacé à la mi-temps par A.Mendy, qui n’a pas changé la physionomie des débats, DEAUX est passé à côté de son sujet. L’ancien Nantais a énormément souffert au milieu de terrain, où il s’est fait bouger dans les duels et a perdu bien trop de ballons dans la construction, malgré une prise de risques minimale.

GERMAIN n’a pas vraiment marqué des points dans son duel à distance avec Mbappé. Invisible d’un bout à l’autre de la rencontre, il n’a pas pesé du tout sur la défense guingampaise. Tout le contraire de son cadet, qui a fait forte impression en vingt minutes et provoqué un penalty.
Monsieur l’arbitre au rapport
Amaury Delerue a alterné le bon et le moins bon. Après une entame brouillonne, avec des nombre de décisions à l’envers, il est monté en puissance, avant de retomber dans ses travers et de gérer avec difficulté la fin de match. Une prestation moyenne, comme trop souvent avec lui.
La feuille de match
L1 (27eme journée) / GUINGAMP – MONACO : 1-2

Roudourou (15 000 spectateurs environ)
Temps frais – Pelouse bonne
Arbitre : M.Delerue (4)

Buts : Didot (90eme) pour Guingamp – Glik (24eme) et Fabinho (86eme sp) pour Monaco

Avertissements : Ikoko (62eme), Johnsson (86eme) et Didot (93eme) pour Guingamp – Fabinho (33eme) et D.Sidibé (64eme) pour Monaco

Expulsion : Aucune

Guingamp
Johnsson (5) – Ikoko (5), Kerbrat (7), Sorbon (5), Marçal (5) – M.Diallo (5), Didot (6), Deaux (4) puis A.Mendy (46eme, 4) – Salibur (6) puis De Pauw (83eme), Briand (cap) (3), M.Coco (4) puis Benezet (83eme)

N’ont pas participé : Placide (g), Bodmer, Blas, T.Giresse
Entraîneur : A.Kombouaré

Monaco
Subasic (5) – A.Touré (6), Glik (7), Jemerson (6), D.Sidibé (5) – B.Silva (6), Moutinho (6), Fabinho (8), Lemar (5) puis Mbappé (74eme) – Germain (4) puis T.Bakayoko (74eme), Falcao (cap) (5) puis Carrillo (83eme)

N’ont pas participé : De Sanctis (g), A.Diallo, Jorge, N’Doram
Entraîneur : L.Jardim

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *