Et un de manqué. L’heure est encore au rattrapage. Après la trêve internationale fin mars, les joueurs du Stade Malherbe Caen (Calvados) n’ont pas retrouvé les pelouses de Ligue 1 par le bon bout. Dimanche 2 avril 2017, les hommes de Patrice Garande sont passés à côté de leur match sur la pelouse de la lanterne rouge, Lorient (1-0), tout en ayant joué en supériorité numérique à onze contre dix pendant plus d’une demi-heure.

Une avance confortable

En conférence de presse, le coach normand n’a pas caché sa colère : « On ne peut pas jouer des matchs, dans notre situation, comme on vient de les jouer ! Il n’y a pas grand-chose à retenir de ce match là, c’est pas possible de jouer comme ça ! » Il a surtout pu constaté l’irrégularité de son groupe dans l’investissement collectif et dans sa capacité à faire tourner la roue du bon côté.

Le Stade Malherbe a tout de même le luxe d’avoir un petit matelas de points devant la zone dangereuse, avec quatre unités d’avance sur Nancy, le barragiste. La réception de Montpellier, samedi 8 avril (20h), tombe à point nommé pour relancer la machine normande. Les joueurs de l’Hérault reste sur trois défaites consécutives en championnat et n’ont plus gagné de rencontre en Ligue 1 depuis le 19 février et un succès sur Saint-Étienne (2-1).

Lisez aussi:  Changement d'entraîneur des gardiens au HAC ? - MaLigue2

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *