Il a connu les plus belles heures du RCPH et le moins que l’on puisse écrire est que sa contribution dans les épopées 2011 et 2012 a été primordiale. Comme Julien Villain, Anthony Duhamel ou Logan Bouquet, eux aussi toujours titulaires en Division d’Honneur, Kévin Auzou a marqué l’histoire du club. Son abattage, sa vitesse et sa frappe de balle avaient donné, à l’époque, quelques migraines à ses
adversaires.

Son nom avait même été soufflé à Jean-Marc Nobilo, alors directeur de la formation au HAC, au retour d’un déplacement à Talence en mai 2010 où le jeune Havrais avait une nouvelle fois fait étalage de son talent. Le départ du technicien ciel et marine avait malheureusement mis un terme à un possible essai à la Cavée. Kevin n’en a jamais pris ombrage. « J’y serais allé même si je savais qu’il m’aurait été difficile de concilier d’éventuels
entraînements avec mon travail sur
le port.
 »

« Ici c’est l’amour du maillot qui prime »

Et pourtant concilier, il sait faire puisque chaque année il prend l’habitude de signer deux licences, une avec Frileuse « mon club de cœur » et une seconde, souvent en cours de saison, avec le RCPH « pour la solidarité qui règne sur le
terrain et la superbe ambiance en
dehors
 ».

Actuel capitaine de l’équipe fanion de Frileuse, il ne tarit pas d’éloges sur son club de toujours, ou presque. « Hormis quelques passages à Gonfreville ou Caucriauville en jeunes, j’ai toujours évolué en libre à Poret. J’aime le côté familial du SCF, son fonctionnement et les valeurs véhiculées par l’équipe dirigeante comme le refus de rémunérer les joueurs. Ici c’est l’amour du maillot qui prime. »
Ce garçon, connu pour son côté introverti, vit une drôle de saison et s’est surpris à élever la voix en bon capitaine de Jaune et Noir en souffrance. « Quand on voit
des choses anormales il faut savoir le dire.
 » Et il n’est pas certain, une fois n’est pas coutume, qu’il trouve cette fois du réconfort avec le RCPH car bien que qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France, les actuels Dockers peinent à retrouver la facilité et la
rigueur déployées par leurs aînés.

Lisez aussi:  Football. Stade brestois : Neal Maupay a repris l’entraînement

Coupe de France

Le tirage au sort des quarts de finale
de
 la Coupe de France Entreprise a eu lieu hier matin au siège de la FFF.
Au programme du samedi 18
 mars :
1. AS Orange – Hospitaliers Rouen,
2. Skill & Service Paris – RCPH,
3. Nike Saint-Ouen – ASPTT Champigny, 4. Hospitaliers Talence – Sécucaf Bordeaux. Les demi-finales opposeront
les vainqueurs des matches 1-2 et 3-4.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *