Par ici la Ligue 1, Brest connaît le chemin. Quatre ans après l’avoir quitté, le Stade brestois 29 est en position idéale pour retrouver l’élite du football français : le club breton occupe la tête de la Ligue 2 après 31 journées, à la faveur de son succès samedi sur les terres de l’ex-leader, le Racing club de Lens (0-2).

Pour les Lensois, c’est une série de quatre victoires consécutives qui s’arrête net. Avec 52 points, les Sang et Or sont repoussés à trois longueurs et peuvent être rejoints par Strasbourg, qui reçoit Sochaux lundi. Ils gardent deux points de marge sur Troyes et Reims dans la course à la Ligue 1.

Bollaert en feu. Quelque 38.000 supporters s’étaient pressés au stade Bollaert, pour un sommet disputé à guichet fermé. Mais la fête lensoise a été gâchée par des Brestois solides sous le soleil du Nord. Le meneur de jeu Christian Battocchio a frappé le premier. Et avec la manière : un coup-franc direct qui n’a laissé aucune chance à Nicolas Douchez (34e).

Lisez aussi:  Une minute de silence avant les matches du championnat de France (LFP)

Malgré la grosse pression du peuple sang et or, les Lensois n’ont pas réussi ensuite à se créer des occasions nettes pour égaliser. Pire, après des échauffourées près du banc brestois, les coéquipiers de Douchez ont encaissé logiquement un deuxième but, inscrit par un ancien de la maison Sang & Or, Steeven Joseph-Monrose (90e+3).


Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *