Le RC Lens pourrait retrouver des couleurs — m.libert / 20 minutes

Message aux adeptes de tranquilisants : venez donc faire un tour du côté du RC Lens. On peut être dernier de Ligue 2 en ayant perdu ses six premiers matchs de la saison et rester optimiste. Foi incroyable ou inconscience dangereuse, le club artésien garde le cap malgré la pire entame de saison de son histoire.

Le pire début de saison de l’histoire du club

Ce vendredi à Valenciennes, les Sang et Or tenteront de lancer (enfin) leur saison dans le derby du Nord. Tous les signaux sont au rouge vif mais pourtant les Lensois restent, selon eux, sur une défaite «encourageante» face à Lorient (2-3) samedi dernier.

« Nous sommes dans la vérité, sur le bon chemin. Quand on souligne que Lorient est leader et nous dernier. Dans le jeu, ils nous ont mis en difficulté, mais nous aussi. Quand je lis les commentaires de leurs joueurs après le match, ce n’est pas une rencontre durant laquelle ils se sont baladés », a lâché Eric Sikora, coach du RC Lens depuis la 4e journée et le licenciement d’Alain Casanova.

Lisez aussi:  Football - L2 : dans le naufrage du HAC, les latéraux ont surnagé

60 % de chances de descendre en National 

Si l’équipe joue bien alors… On a presque envie de dire que c’est la moindre des choses pour un club qui bénéficie du plus gros budget de la Ligue 2 (41 millions d’euros, oui oui), et qui a (avait ?) comme objectif la montée en Ligue 1 en fin de saison. Même si pour l’instant, c’est plutôt la relégation qui guette le club. Avec zéro point en six journées, Lens a désormais 60 % de chance d’être relégué en National. Un scénario qui n’est pas encore envisagé car à Lens, c’est bien connu, y’a rien qui va mal.

5 partages

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *