Coupable d’une très violente agression en décembre dernier sur un lycéen de 19 ans, Antoine Conté, le désormais ex-joueur du Stade de Reims, exprime ses regrets dans L’Equipe de ce mardi. Mais la prometteuse carrière du défenseur de 22 ans formé au PSG aura bien du mal à redécoller. 

Jeune défenseur du Stade de Reims, Antoine Conté, 22 ans, a vu sa carrière prometteuse s’arrêter nette le 8 décembre dernier. Ce jour-là, le joueur formé au PSG, passé par toutes les équipes de France de jeunes, avait été placé en garde à vue pour des faits de violence sur sa compagne et sur un jeune lycéen de 19 ans, venu s’interposer. Frappé à coups de batte de baseball, ce dernier s’en était tiré avec une fracture du bras et un traumatisme crânien.

Mis en examen pour « violences volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) supérieure à huit jours », Antoine Conté s’est confié sur les faits ce mardi dans les colonnes de L’Equipe, réitérant des excuses et des regrets déjà exprimés peu après les faits. « Ce jour-là, je me prenais la tête avec ma copine. Le ton est monté fort, on est sortis sur la terrasse. Il y avait deux jeunes en face de nous et ils ont entendu ma copine crier et se sont approchés. On est rentrés et ils ont continué à vouloir s’en mêler. Je suis ressorti avec une batte de baseball et j’en ai tapé un. Il est tombé à terre puis est reparti. C’est un coup de sang. Je regrette beaucoup mon geste », a ainsi déclaré le natif de la capitale, revenu en région parisienne après avoir été prié d’aller voir ailleurs par l’actuel troisième de Ligue 2.

Contraint de s’entraîner seul désormais, Antoine Conté n’en a pas fini de regretter son geste: « Je suis sincèrement désolé si j’ai pu choquer et je tiens à renouveler mes excuses à la personne que j’ai agressée, à mon entourage, à mon club et aux supporters ». Un temps contacté par le Sporting Club de Bastia durant ce mercato hivernal, le jeune défenseur est toujours en quête d’un club prêt à passer l’éponge. 

Lisez aussi:  Ligue 2: L'opération maintien a tourné court pour Marco Simone, déjà écarté par Laval

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *