Encore amateur en DH la saison dernière à Cannes, le défenseur des Chamois Niortais Dylan Bronn va affronter les stars du grand PSG mercredi en Coupe.

 Imaginez. Le jeune Dylan Bronn, 21 ans, évoluait en DH avec l’AS Cannes l’an dernier et était livreur de sushis. Recruté l’été dernier pour la réserve niortaise en CFA 2, le défenseur de 1,85 m a fait ses premiers pas en Ligue 2 dès la première journée, titulaire face à Lens fin juillet. Il n’est passé pro qu’en octobre dernier. Mercredi, il sera face aux joueurs stars du PSG. Impressions.

Réalisez-vous ce qu’il vous arrive ?

« Oui, je le réalise. C’est super ce qui se passe cette année pour moi. J’essaie de prendre ça avec du recul, en restant serein. C’est une belle chose à vivre. C’est pour ça qu’on fait du foot aussi. Je joue avec Niort en Ligue 2 et c’est déjà un grand pas pour moi. Je vais essayer de prendre ce match contre Paris comme un match de championnat tout simplement et de garder la même motivation. Mais c’est quelque chose de grand. Je ne m’imaginais pas tomber cette saison sur le Paris Saint-Germain. Je suis énormément motivé. Je vais profiter du moment parce que je ne sais pas s’il y en aura d’autres. C’est vraiment exceptionnel. »

Supporter de l’OM !Etes-vous supporter du PSG ?

« Non pas du tout. De l’Olympique de Marseille. Je suis d’autant plus motivé. »

Quand on est un défenseur, comme vous, comment fait-on pour arrêter un joueur comme Cavani ?

« Il faut déjà le suivre, car il n’arrête pas, il court dans tous les sens et il s’y prend très bien. C’est l’un des meilleurs attaquants européens et même du monde. Il va falloir travailler ça, pour stopper ses appels de balle. Après je ne sais pas s’il va être aligné. J’aimerais bien car se confronter à ce genre de joueurs, c’est vraiment exceptionnel. Après ça reste un être humain et sur un match, on ne sait pas comment ça peut se passer. »

Lisez aussi:  Amiens au paradis, Lens au fond du trou : Revivez l’incroyable finish de la Ligue 2 - Ligue 2 - Football

Que vous disent les joueurs plus expérimentés, à vous les jeunes, avant d’aborder un tel match ?

« Ils nous disent d’en profiter au maximum car c’est le genre de matchs qui peuvent n’arriver qu’une fois dans une vie. Apporter de l’insouciance et peut-être de l’inexpérience aussi. Dans ces matchs-là, c’est toujours compliqué pour une grande équipe d’affronter des équipes de division inférieure. On l’a constaté nous dans notre parcours en coupe de France. A Sarreguemines, Blagnac, tout ça, on a eu de grandes difficultés. Il faut s’accrocher, il faut se battre. On va essayer de jouer sur ça, le contexte, le fait qu’on soit d’une division inférieure, pour avoir les crocs. »

L’enjeu pour vous est aussi de voir où vous vous situez par rapport à ces joueurs ?

« Oui, voir l’écart entre ces tops joueurs et des joueurs comme nous qui évoluent en Ligue 2. On va essayer d’être au niveau. »

Avec qui aimeriez-vous échanger votre maillot ?

« A la fin du match, je vais me presser d’aller vers Thiago Silva, s’il est là. C’est un grand modèle pour moi. C’est le défenseur le plus complet. »

Lisez aussi:  Football, Ligue 2 : cette fois, c'est Keita le sauveur du Red Star

 Niort – PSG, demain à 18 h 30, stade René-Gaillard.

la phrase

« Qu’est-ce que vous ferez une fois sur le terrain ? Vous prendrez des photos ? »

Le défenseur latéral droit des Chamois, Tristan Lahaye, avait répondu, au moment du match contre Sarreguemines en 16e de finale de Coupe de France fin janvier, à la question : sur quelle équipe aimeriez-vous tomber au tour suivant ? Et bien pas vraiment le PSG. « L’objectif est d’aller le plus loin possible. On n’est plus très loin du Stade de France. Les plus jeunes aimeraient affronter le PSG. Moi, je m’en fous. Aucune équipe ne me fait rêver en France. Les joueurs du PSG sont comme nous ; ils ont deux bras, deux jambes. Je dis aux jeunes : «  Qu’est-ce que vous ferez une fois sur le terrain ? Vous prendrez des photos ?  » » Un bon moyen de faire tomber la pression et de garder les deux pieds sur terre face aux stars parisiennes… qui n’en restent pas moins des artistes balle au pied.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *