Dans quel état d’esprit est l’équipe avant ce barrage ?
L’état d’esprit est positif, on se sent bien, on vit bien ensemble, et ça c’est déjà important parce qu’on se fait une semaine en plus, alors qu’on aurait pu être en vacances. On a une bonne force de groupe, on est content de vivre ensemble et de se retrouver à prolonger l’aventure. L’équipe est vraiment prête pour ce combat. Après le match de Sochaux, on s’est tout de suite mis dans ces deux matchs qui se présentent à nous. On est prêt pour créer l’exploit, parce que je pense quand même que la Ligue 1 est favorite sur ces deux matchs, mais nous on est capable de surfer sur notre dynamique actuelle et de créer une surprise.
Quel a été le sentiment principal après le match face à Sochaux ? Qu’est-ce que vous vous êtes dit en apprenant que vous deviez passer par les barrages ?
Avant le match on sentait qu’on allait sûrement devoir passer par là, parce que même si on gagnait, on sentait qu’Amiens allait peut-être gagner aussi à Reims. Ce qui a été le plus dur, c’est qu’à trente secondes près on était en Ligue 1. C’est surtout ça qui a été difficile, se voir en Ligue 1 et devoir finalement passer par les barrages. Mais bon c’est ce qui était prévu, donc voilà on y est, il faut le prendre comme un plus, comme deux matchs excitants à jouer. Au début de saison on n’aurait jamais imaginé se retrouver à la troisième place. Pour nous cette saison est une belle aventure et on veut la rendre exceptionnelle.

Lisez aussi:  Ligue 2 : Lens et Brest menés à la pause, tous les autres résultats

Vous n’avez pas de chance, à une année près vous évitiez les barrages, est-ce que vous y pensez ?
Non, non, là on est vraiment focalisé sur le match, on ne pense pas au fait que c’est la place bâtarde. Tout le monde était au courant depuis le début, on était prévenu, on le savait qu’il y avait une troisième place barragiste, c’est pas comme si on nous l’avait dit à la fin. On ne pense pas du tout à ça, on est vraiment concentré sur les deux matchs à venir. Ils sont particuliers, ce sont des rencontres aller/retour. La majorité des joueurs n’a jamais joué ce genre de match.

Justement, comment se prépare cette double confrontation?
On la prépare de la même façon qu’un match de championnat, rien ne change dans la préparation, on l’aborde juste différemment parce qu’il y a un match retour. Ça se joue sur deux matchs avec l’importance du but à l’extérieur, et ça ce sont des choses qu’il faut vraiment prendre en compte. C’est surtout ça qui diffère du championnat ou de la coupe où ça se joue uniquement sur un match.

Est-ce qu’il faut faire abstraction de la saison qui vient de s’écouler, et repartir à zéro pour ces deux rencontres?
On a fait une très belle saison, je pense qu’il faut la garder en tête et ne pas se mettre plus de pression que ça. C’est à nous d’essayer de rendre cette saison exceptionnelle en allant chercher cette montée, mais on peut déjà être fiers de ce qu’on a fait. On ne doit pas l’oublier, au contraire il faut s’en servir pour les deux prochains matchs, ça doit nous donner confiance.

Lisez aussi:  Valdivia : "A Lens, ça a été Dallas !"

Pour terminer, que penses-tu de la réinstauration des barrages Ligue 1/ Ligue2 ?
Quand on est en Ligue 2 on va dire que c’était bien avec l’ancien système, mais l’année dernière j’aurai bien aimé qu’il y ait ces barrages. Tout dépend de la division dans laquelle on se situe. C’est frustrant d’un côté si on ne passe pas, et tellement beau de l’autre si on passe, c’est encore de belles émotions à vivre. On retient surtout celles lorsqu’on réussit, et j’espère que ça sera le cas pour nous. Je vous dirai après les barrages, si c’était une bonne idée ou non de les remettre en place. (rires)

propos recueillis par Maeva Alliche

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *