Unanime, la presse madrilène a salué « l’action magique » de Benzema. « C’est une balle en profondeur. Je suis un peu esseulé, trois défenseurs viennent autour de moi, a raconté le premier concerné au micro de Canal + à l’issue de la rencontre. Je tente le coup. Ça passe, je ne me prends pas la tête. Derrière, j’arrive à redresser le ballon pour mon coéquipier. C’est bien, ça a relancé l’équipe et c’était important. » Importantissime même, alors que le Real était mené 2-0 sur la pelouse de l’Atléti (3-0 à l’aller) et subissait la furia des hommes de Diego Simeone.

Benzema avec Varane et Modric après le but du Real face à l'Atletico

Benzema avec Varane et Modric après le but du Real face à l’AtleticoGetty Images

«  Karim est fondamental« 

Crucial pour l’aventure européenne de son équipe, cet instant hors du temps est aussi essentiel pour le joueur Benzema. Il a de nouveau été critiqué cette année, c’est cyclique depuis son arrivée au Real. Une partie des supporters et de la presse appelaient à la titularisation à sa place dans l’équipe-type d’Alvaro Morata. L’international espagnol a inscrit 20 buts cette année soit… trois de plus que son concurrent français. Cette action sublime va rasseoir sa légitimité. « Il faut toujours qu’il réalise quelque chose de spécial pour qu’on soit positif avec lui, a d’ailleurs souligné Zinedine Zidane en conférence de presse après la rencontre. C’est comme ça. Il lui faut vivre avec cette réalité. »

L’entraîneur du Real Madrid n’a pas manqué de chanter les louanges de son compatriote. « L’important est que le staff et les joueurs du Real, nous savons tous combien Karim est précieux. Il est fondamental. Ce qu’il a réalisé sur le but est incroyable. Je lui ai demandé comment il avait fait pour éliminer de la sorte trois adversaires dans un si petit espace et lui-même n’a pas su me dire. » Peu d’attaquants de pointe réputés commes cracks européens (Cavani, Aubameyang, Diego Costa) auraient eu la justesse technique pour passer les trois joueurs de l’Atlético en mangeant la ligne. Benzema l’a réussi. Et cela explique toute la confiance que ZZ lui accorde.

Co-meilleur buteur français en C1

Décisif sans scorer – « Un joueur de foot n’est pas là que pour marquer et Karim l’a encore prouvé« , a tenu à remarquer Zidane -, Benzema prend un peu plus sa part dans l’histoire au Real et celle de la Ligue des champions. Depuis février, il est d’ailleurs le co-meilleur buteur français de la C1 (51 buts), à égalité avec Thierry Henry qui a eu besoin de plus de rencontres pour atteindre ce total, et sixième meilleur buteur de l’histoire. Il adore cette compétition et a su régulièrement y être décisif (il avait inscrit le seul but de la demi-finale aller face au Bayern en 2014 par exemple).

Lisez aussi:  Foot, L2 : Premier contrat pro pour Bryan Lasme (FC Sochaux)

Et même quand ce n’est pas en marquant, il sait se faire remarquer. Son jeu correspond parfaitement à celui de Cristiano Ronaldo et c’est une des forces du Real. Son apport statistique est moindre que celui du Portugais, mais son rôle est « fondamental » pour reprendre le mot de Zidane. Sa stabilité et son palmarès avec l’un des meilleurs clubs du monde parle pour lui. A Cardiff, le 3 juin, face à la Juventus, il pourrait remporter sa troisième coupe aux grandes oreilles (comme Raphaël Varane). Il égalerait un monstre du football français, Raymon Kopa, qui a également remporté trois C1 dans sa carrière. Au passage, il dépasserait un certain… Didier Deschamps (1993 et 1996).

Ronaldo et Benzema (Real Madrid - Ligue des champions 2017).

Ronaldo et Benzema (Real Madrid – Ligue des champions 2017).Getty Images

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *