Foot Ligue 1 31e j.

Publié le | Mis à jour le

Encore séduisant, Nice s’est imposé contre Bordeaux (2-1). Les Aiglons (3es) ont pleinement profité du nul de Lyon à Rennes et des matches reportés de Monaco et Paris.

Football - Football - Nice s'est encore imposé à domicile, ce dimanche. (N. Luttiau/L'Equipe)

Nice s’est encore imposé à domicile, ce dimanche. (N. Luttiau/L’Equipe)

Le match : 2-1

A part la météo très capricieuse, le week-end a été parfait pour Nice. Monaco et le PSG n’ayant pas joué pour cause de finale de la Coupe de la Ligue, les Aiglons sont provisoirement revenus à un point des Parisiens à la faveur de leur joli succès contre Bordeaux (2-1). Mais surtout, ils ont désormais seize longueurs d’avance sur Lyon (4e). Le podium est presque assuré, le tour préliminaire de la Ligue des champions aussi.

En grande forme (23 points pris en 2017 !), l’OGCN a parfois déroulé un jeu hallucinant de fluidité face à des Bordelais dépassés (38% de possession de balle seulement en première période). Souquet a touché le poteau à la 6e avant d’obtenir un penalty très généreux pour une faute de Toulalan. Balotelli en a profité pour égaliser, Bordeaux ayant ouvert le score dès la 9e à la suite d’un exploit personnel de Laborde : double grand pont aux 20 mètres et frappe sous Cardinale. Jouant juste (90% de passes réussies avant la pause), Nice a pris les devants grâce à une frappe superbe d’Eysseric (27e). Cardinale a évité le but du 2-2 en claquant une erreur de Le Marchand en corner (34e) puis en s’imposant à bout portant devant un Vada très décevant ce dimanche (36e).

Lisez aussi:  Mercato du HAC : Mendy, Duhamel...Vincent Volpe se confie - MaLigue2

Bordeaux, qui chasse la 5e place, n’a rien lâché et a réalisé une bonne deuxième période. Dante, encore en difficulté, a bien aidé les Girondins. Mais Kamano a manqué deux occasions invraisemblables (56e, 66e) et a laissé passer sa chance de revenir au score. Balotelli, lui, a poursuivi son bon travail et sa frappe puissante, repoussée par Carrasso, n’a pas été mise au fond par Ricardo Perreira (64e). Présents dans les tribunes de l’Allianz Riviera, les joueurs de Lille doivent avoir des sueurs froides : vendredi, ils accueilleront des Aiglons très en jambes malgré les absences de Cyprien, Pléa, Baysse et Obbadi.

Balotelli a été très bon contre Bordeaux. (N. Luttiau/L'Equipe) Balotelli a été très bon contre Bordeaux. (N. Luttiau/L’Equipe)

Un homme : Balotelli dans son jardin à l’Allianz Riviera

Mario Balotelli va-t-il terminer la saison en trombe ? Plutôt bon à Dijon le 4 mars (1-0), buteur contre Caen une semaine plus tard (2-2), il a encore été décisif ce dimanche face à Bordeaux. Il a d’abord inscrit un penalty à la 16e. C’est son 11e but en dix rencontres jouées à l’Allianz Riviera ! Dix minutes plus tard, il a fixé la défense adverse avant de servir Eysseric qui a enroulé sa frappe dans les filets bordelais. Pour la première fois depuis trois ans, et un match Milan-Livourne, Balotelli a été buteur et passeur dans une même rencontre. Mais surtout, c’est son implication qui a agréablement surpris les observateurs. Disponible, ne rechignant pas à travailler défensivement, il a touché 53 ballons. Son record en L1.

Lisez aussi:  Pourquoi ces dix équipes de foot vont bientôt faire escale dans la station

21 Nice est invaincu à domicile depuis 21 matches (17 victoires, 4 nuls). C’est la meilleure série en cours de notre Championnat.

C.O.-B.

Lire l’article d’origine

Avez vous lu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *